Partagez|

EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Jeu 7 Juil 2016 - 19:32
Testa voyait bien que l'Embrylex, Melinyx donc, réfléchissait.
Aussi, il espérait beaucoup que le petit pokémon accepte: Depuis le gros lapin de Larkos, il n'avait jamais combattu en duo, et il aimait plutôt.

Quelle ne fut pas la surprise du Mégapagos quand son compagnon sortit une machette !
Il recula d'un pas, plus saisi par l'étonnement que par la peur, et entendit de la part de l'armé:

-Je suis le type de combattant qui tranche dans le lard. Si tu est le bouclier...


Il tendit sa patte en direction de Testa, qui ne savait pas quoi faire, si ce n'est tendre la sienne, qui était bien plus grosse, et la serrer.

-Alors je serai l'épée !

Testa répondit à cela:

-Il ne nous reste plus qu'à attendre les corrompus maintenant. Assieds toi et attends, économise tes forces, nous en aurons besoin. En attendant, discutons un peu de ce qu'on pourrait faire en duo...

avatar
CrossbowBaggaïd Chromatique
Date d'inscription : 04/07/2016
Messages : 15
Points : 6
Niveau : 34
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Chasseur
Armes : Arbalètes
Spécialisation 1 : Chasseur de Primes Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Jeu 7 Juil 2016 - 21:53
Bon. Je voulais bien aller parler à Skriffou pour lui avouer mon... on va dire mon admiration pour lui. Le problème était que ma remarque sur le temps que mettait la baston à arriver avait préalablement attiré son attention. Le Mangrif me fixa alors avec un regard glacial et effrayant.
Ouch. Ca, ça voulait dire : "Ferme ta gueule et attends."
Très bien, alors. Je fermais ma gueule et... j'attendais... je supposais ?
Enfin, si j'y arrivais.

Je regardai autour de moi. Tout le monde avait trouvé un nouveau copain. Alors que monsieur le Mégapagos géant faisait connaissance avec un minuscule morveux, la prêtresse à deux balles était sur le point d'engager la conversation avec une Noctali. Quant à Skriff, il tapait la discute avec le Lucario exilé.

Le seul qui était isolé et qui ne parlait à personne c'était lui, ce musicien mystérieux. Drakkarmin portant un chapeau de barde et jouant d'un instrument à cordes que Cross ne connaissait pas.
OH-PU-TAIN.
Je venais de remarquer la musique. Que dire... Ça déchirait sa race. D'un coup, je me sentais d'aplomb. Il était vraiment bon, lui. Il s'appelait comment ?
Johnson, Stéphane, Michel... Nope. Je ne le connaissais pas.
Bon ben il n'y avait plus qu'un truc à faire pour connaître son nom à celui-là.
Socialiser.
...Enfin il me semblait.

Du coup, je grimpais sur le fameux rocher, en manquant de me rétamer sur le sol à plusieurs reprises. Arrivé à sa hauteur sur le caillou, je repris ma respiration et dit :


« C'est mortel ce que tu joues ! C'est quoi ton nom, l'ami ? »


avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Ven 8 Juil 2016 - 0:33
La sagesse du Lucario laissa le Mangriff sans voix. Il était tout simplement parfaitement incapable de formuler la moindre phrase devant tout ce qu'il venait de dire, ce qui n'était pas arrivé depuis... Depuis qu'il était devenu chef de la garde, en fait. C'était peut-être ça, qui avait intrigué Skriff, au final... C'était cela, qui l'avait attiré. Ce talent pour l'oral, mais également... Cet esprit ouvert et remarquablement plein de justesse. Un jour, il aimerait devenir un peu comme ça. Même s'il avait fait beaucoup de route sur ce chemin, il savait qu'il avait encore beaucoup à apprendre, et de cet Exilé, sans doute bien plus. Oui, Skriff était sincèrement impressionné et, rien que pour cela, ne pouvait s'empêcher de profondément respecter Aändrej, alors qu'ils ne venaient pourtant que de se rencontrer. L'esprit aiguisé est un trait que l'on remarque très tôt chez les jeunes enfants ; mais encore plus tôt lorsque la personne est adulte. Et là, il venait d'être marqué par la trace indélébile de cette sagesse. Il se souviendrait probablement très longtemps de chacune des paroles que le Lucario lui avait adressées. Alors, sans être capable d'ajouter quoi que ce soit à ce qu'il venait de dire, tant il n'y avait rien à répondre de plus, Skriff se contenta de hocher lentement la tête, dans un mouvement qui indiquait un certain respect des paroles d'Aändrej.

« Je ne sais pas si c'est Arceus qui vous a ainsi illuminé, si c'est le temps qui a forgé votre esprit à l'aide de l'expérience ou si vous êtes simplement né comme ça, mais je dois avouer que votre façon de penser est extrêmement honorable et respectable. »

Il regarda l'horizon, au bout de laquelle les hordes s'approchaient de plus en plus. Il ne restait peut-être qu'une vingtaine, trentaine de minutes tout au plus, avant qu'elles ne s'abattent comme un torrent dans le fleuve. Le temps passait de plus en plus vite, un peu comme si tout s'accélérait au rythme des galopements des Corrompus. Il était certain qu'il y aurait de nombreuses victimes de tous les côtés. Mais Skriff demeurait confiant malgré tout. Ils avaient des alliés de poids, et... Il avait l'impression que cette fois-ci serait extrêmement différente de toutes les autres jusqu'à maintenant. "J'aime à croire que les héros n'ont jamais possédé rien de plus que cette envie de donner leur vie pour quelque chose de bien plus grand qu'eux"... Ces paroles prenaient tout leur sens dans la situation dans laquelle ils se trouvaient présentement. Ils allaient devoir affronter ces monstres une fois de plus, tenter de les mettre en déroute, et pour certains, se sacrifier, tout cela pour qu'à l'avenir, d'autres aient la chance de trouver un moyen d'arrêter définitivement ces assauts. De faire en sorte que le monde connaisse la paix. Tout cela ne les concernait pas directement. Ils n'en avaient sans doute pas confiance. Mais chaque mort aujourd'hui trouverait son sens lorsque le moment serait venu.

Lorsque la porte des ténèbres se refermerait enfin.


« Quelque chose approche. Quelque chose... De bien plus grand que nous. De bien plus fort. Mais je n'ai pas peur, étrangement. »

Il sourit de nouveau, fermant les yeux quelques secondes, avant de secouer la tête et de regarder Aändrej.

« Je n'ai jamais particulièrement eu peur de la mort. J'ai peut-être... Juste peur d'être oublié. Mais je pense avoir fait en sorte que mon nom ne s'efface pas si facilement. Alors ce sera sans regrets, si aujourd'hui je tombe. »

Il marqua une nouvelle pause et desserra un peu son foulard noir, qui commençait à lui serrer le cou de plus en plus. Les foules autour d'eux s'agitaient de plus en plus à l'approche des Corrompus. L'anxiété et la tension continuaient de grimper à une vitesse terrifiante. Tout ce qui venait à l'esprit de Skriff en ce moment-là, c'était pourtant une profonde sérénité, qui contrastait avec tous ceux qui l'entouraient. À quoi bon s'inquiéter. S'il mourrait aujourd'hui, alors c'était que sa destinée devait s'arrêter ici et maintenant, et qu'il n'avait donc plus rien à vivre. Et chacun était dans le même cas, que cela leur plaise ou non.

« Le décompte approche de sa fin. Question rhétorique, mais... Vous sentez-vous prêt ? »


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
MiraNoctali
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 42
Points : 53
Niveau : 33
Féminin Âge : 17 ans
Classe : Survivaliste
Spécialisation 1 : Chercheur Rang 2
Spécialisation 2 : Destructeur Rang 1
Corruption : 0/60
Bonus : Éthérée.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Ven 8 Juil 2016 - 9:39
Ils n’étaient plus si loin, à présent. Proches. Toujours plus proches.

Ils avançaient vite, vite, vite, toujours plus vite, toujours plus chaotiques. Fous.

Ils empoisonnaient tout, répandaient leur gangrène terrifiante dans leur sillage, détruisaient tout ce qu’ils croisaient. Détruire. Etait-ce le seul mot qui habitait leurs esprits malades ?

Malades, malades, malades. Ce n’étaient que des malades, après tout. Ils n’avaient rien fait, ils n’y étaient pour rien, hein ? Ils étaient comme Niilo.  Et pourtant… Pourtant… Tous, autour de Mira, étaient là pour les tuer. Tuer des innocents. Tuer ceux qui avaient combattu avant eux pour les protéger. Tuer leurs parents, leurs amis, leurs frères. Le regard de la Noctali se voila.

" Tu ne vaux pas mieux qu’eux. Tu te rappelles de ce Furaiglon ? Lâche. Tu es même pire que ceux que tu accuses. Toi, tu doutes. Et tu vas les laisser mourir.

Personne n’a le choix. C’est tuer où être tuée, tu te rappelles ? "


La balafre sombre qu’ils creusaient dans leur passage s’étirait de plus en plus. Ils étaient toujours plus nombreux. Toujours plus…

Une voix douce et calme s’éleva, l’arracha à sa contemplation et à ces pensées sombres. La Noctali sursauta, ses pupilles s’agrandirent pendant quelques secondes, et, surprise, elle sortit instinctivement les griffes avant de lever les yeux. Elle reconnut presque immédiatement la prêtresse qui l’avait faite sourire, la Zoroark en tunique pâle qu’elle avait observée quelques minutes plus tôt. Une étrange sensation de calme se mit à étreindre Mira sans qu’elle ne sache pourquoi, estompant peu-à-peu la peur qui venait de l’envahir. La présence de cette inconnue l’apaisait. Elle avait presque l’impression que… Qu’elle aurait pu lui faire confiance.

Non. Non, non, non. Elle ne pouvait faire confiance à personne, pas après les erreurs que cela avait amené, la dernière fois. Et surtout pas à une inconnue sortie de nulle part. Même si, elle lui rappelait un peu quelqu’un qu’elle avait dû connaître, longtemps avant. Trop longtemps pour qu’elle s’en souvienne, d’ailleurs...

Une combattante ? Elle ? Mira faillit éclater d’un rire cynique, mais resta impassible. Si on la prenait pour ce que montrait son masque, c’était que tout irait bien pour elle… Non ? Elle s’était bien cachée derrière ses mensonges, oui, elle était en sécurité derrière eux. La Noctali était tellement habituée à tout cela qu’elle n’éprouvait pas le moindre remord à se jouer des autres, qu’elle se savait capable de tisser ses histoires sans le moindre regret. Enfin, presque. Mais ce « presque », elle devait l’oublier, ou, du moins, ne pas y penser. Ce « presque » n’aurait pas même dû exister.

Oui. Elle cherchait bien quelqu’un, maintenant que la prêtresse lui posait la question, même si elle le faisait sans trop y croire. Il était peut-être possible que des Obscurs se soient fondus dans la foule sans se faire remarquer, non ? Alors… Alors peut-être que… Que Niilo…

La Survivaliste fit quelques pas vers l'inconnue, esquissa un sourire qui se voulait calme et poli, avant de répondre d’une voix qui l’était autant, essayant d’étouffer au passage les reproches qu’elle se murmurait ; elle n’avait jamais aimé mentir, ni se servir des autres, mais n’avait pas le choix. Non. Elle n’avait pas le choix.

Oui, je compte bien participer à cette bataille. Et… Je cherche effectivement quelqu’un. Un Luxray. Si vous en avez croisé un récemment, je vous serai très reconaissante de m'en avertir. Cela vous dit-il quelque chose ?

La Noctali omit volontairement de parler de l’état de son frère. Si son interlocutrice l’avait effectivement croisé et que sa corruption s’était faite sentir, alors il était déjà mort. Si,  à l’inverse, il s’était fait plus discret, mieux valait l’être aussi… Pour l’instant, du moins. Pour l'instant.
avatar
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 33
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Ven 8 Juil 2016 - 14:08
La réplique du Lucario avait laissé le Mangriff incapable de répondre d'emblée. Somme toute, ses capacités d'orateur s'étaient visiblement améliorées pour qu'il puisse ainsi mettre hors course le chef de la prestigieuse Garde de Larkos.
Il sourit, le regard de nouveau porté vers la ligne de front ennemie, amusé. C'était une bien maigre victoire en comparaison de ce qu'il se profilait à l'horizon. Mais c'était suffisant pour gonfler son coeur d'un peu de cet optimisme dont il manquait, par moment. S'il survivait, peut-être aurait-il l'occasion de racheter les fautes de chacun. Les Exilés ne méritaient pas tous qu'on les envoie crever de l'autre côté du détroit. Mais chaque citoyen ne méritait pas non plus le mépris et le dégoût des Exilés. Il y avait une faille qui devait être comblée. Car cette dernière n'entraînait que des tragédies, et ce pour de nombreux citoyens...

Aändrej gardait le silence un long moment, les yeux rivés sur la progression adverse. Le temps leur manquait.


- Je dirais un peu des trois. C'est ce qu'il m'est arrivé qui m'a construit, jour après jour. En bien comme en mal, je suppose.

Et c'est ce qui continuait de construire ce qu'il était. L'individu qu'il était devenu et qu'il continuerait d'être, petit à petit. Il lui était arrivé de nombreuses choses, et pas seulement du bien, forgeant son caractère et modifiant son être. Il avait, de toute façon, toujours souffert du rejet des autres. Il apparaissait déjà autrefois comme un Obscur et il avait cessé de compter le nombre de fois où ses camarades se moquaient de lui pour cela, allant jusqu'à le fuir. Et pourtant, même persécuté, il s'était tenu droit. Fier.
Aujourd'hui, cette fierté n'avait plus aucun sens. Tout comme ses actes passés. Il cherchait ce sens à sa vie, sans en trouver réellement. Protéger le royaume ? Ses habitants, qui ne voulaient pas de lui ?

Il était perdu dans ses pensées mais écoutait toujours Skriff, distraitement. Il saisissait le sens de ses propos. Il tarda simplement longuement à répondre, les yeux clos, la respiration si lente, si calme, qu'il en était difficile de ne pas croire qu'il dormait.
Il retira son foulard, découpant d'un geste expert une bande de tissu, se l'accrochant au bras en guise de brassard. Le foulard, même dépossédé d'une bande de son matériau, restait apte à remplir son rôle initial. Mais l'Exilé préféra l'accrocher à son arme, qu'il tenait droite et enfoncée dans le sol, la hampe enfouie à quelques cinq ou six centimètres dans le sol.


- J'ai côtoyé la mort si longtemps qu'elle ne me fait guère plus d'effet. Je ne souhaite simplement pas partir avec mes regrets. Même si certains d'entre eux ne trouveront jamais de solution, j'espère y mettre un terme quelconque.

Il suspendit sa phrase quelques instants, rouvrant les yeux pour de bon. Ses oreilles s'étaient dressées vers le ciel, ses traits durcis comme pour se préparer à l'imminence du combat. Il se tenait droit de toute sa taille, son foulard flottant au vent, accroché à la lance, flottant de la même façon que ce brassard vert-de-gris. Ainsi se souviendrait-on de lui, au moins, s'il périssait. Comme d'un combattant inconnu, vétéran oublié, vieil Helmien trop fou pour comprendre qu'il n'avait pas sa place ici.
Mais il savait encore se battre.

Il regarda Skriff. Il le considéra un moment avant de soupirer brièvement. Il ne manquait pas d'assurance, ni d'expérience. Mais il n'en avait pas encore suffisamment pour savoir prendre les meilleures décisions possibles. Il vieillirait avec ses échecs et comprendrait, comme l'Exilé, qu'il fallait parfois savoir s'avouer vaincu.
Même face à la mort.


- Il faut être fou ou sot pour ne pas craindre la mort. Il n'y a que les vivants qui agissent, les morts n'ont pas ce pouvoir. Imaginez un père partant au combat, confiant et sûr de lui, n'ayant pas peur de la mort. Et perdant la vie, abandonnant les siens derrière lui pour son excès d'arrogance... Elle fauche, sans regarder en arrière, sans différencier les bannières, les croyances, les convictions, les camps. Elle prendra son dû, qu'il soit Helmien ou Corrompu. Et partira semer nos vies à travers ses champs.

Il plaça sa patte sur l'épaule du garde, lui souriant. Il n'y avait nul jugement, nulle critique et nulle moquerie dans son intonation. Seulement un ton plus... approchant de ce que pouvait être un ton paternel, prodiguant des conseils à son cadet.
Même si ce qu'il pouvait en dire n'avait pas l'allure d'un conseil, c'était une façon de communiquer sa façon de voir les choses. Skriff devait très certainement avoir la sienne et avoir confiance en cette dernière. Malgré tout le respect qu'il pouvait éprouver, et que l'Exilé pouvait lire dans ses yeux, pour le Lucario, son propre ressenti s'avérerait prioritaire. Et ça n'était pas une chose que Aändrej allait réprouver. Court-circuiter les intermédiaires était le meilleur moyen de rester efficace.
Il répondit alors, à la dernière question du Mangriff. Ses traits se plissèrent, le Lucario semblant soucieux.


- Vous me l'auriez demandé bien des années plus tôt, quand j'avais une famille à protéger, je vous aurais répondu sans hésiter. Maintenant que je n'ai plus rien, j'en viens à douter. Je pourrais encore demander à être grâcié, à ce que l'on efface mes erreurs ou que l'on pardonne mes péchés... Mais est-ce que j'aurais le courage de faire face à ce qu'il y a de plus lourd en moi, je ne le sais... Quelque chose me dit que nous avons besoin de cette petite partie de Corruption. Nous allons vaincre ces créatures, mais elles seront toujours là, tapies dans les recoins de notre esprit, à ronger notre conscience. Nous ne pouvons pas céder. Mais nous ne pouvons pas non plus lutter contre une nature profonde.

Il doutait à présent. Il ne répondait plus véritablement à Skriff, il semblait surtout se chercher une excuse à ses erreurs de jeunesse. Plusieurs souvenirs remontaient, fréquemment et inlassablement, parfois récents, parfois très vieux. Parlant de ses errances dans les landes à ses premières aventures, sans qu'aucune logique ne survienne.
Il se trouvait idiot, à ainsi penser de sa jeunesse et à l'aube de ses premières quêtes de Chasseur. Son sourire s'étiola légèrement, il n'en garda que des traces, toujours plein de regrets.


- Si je ne crains plus la mort, c'est qu'ainsi elle a choisi son heure pour collecter son impôt sur mon âme et percevoir sa dîme sur ma vie. Mais qu'importe. Il est bientôt l'heure de se battre pour le destin de nos terres. Puisse Arceus nous donner la force de purger Son royaume terrestre de la Corruption qui sévit ici-bas. Il ne me donnera rien pour moi mais me donnera tout si mes prières concernent le reste du monde.


Aändrej's Theme

Aändrej assure votre survie en Vert Espoir (#009933)
avatar
LysZoroark
Date d'inscription : 23/05/2016
Messages : 36
Points : 48
Niveau : 31
Féminin Âge : 23 ans
Classe : Prêtresse
Spécialisation 1 : Croyante Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthérée, Maudite par Source.
Malédiction : [Partage] Lys ressent la douleur mentale et/ou physique de toute personne dans un rayon de trois mètres autour d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Ven 8 Juil 2016 - 20:46

Son regard resta sur la Noctali, sans pour autant la scruter. Un regard qui se voulait doux et avenant, malgré l'ambiance qui se faisait de plus en plus tendue et violente. Elle remarqua le léger sursaut de l'interpellée, elle s'y attendait après tout, avec le stress qui était palpable.
Elle s'approcha également encore en l'écoutant, jusqu'à une distance raisonnable, c'est à dire un peu plus que la distance de son bras, pour ainsi ne pas entrer dans le cercle "privé" de son interlocutrice, mais tout de même pouvoir discuter tranquillement. Cela dit, ses oreilles et ses yeux ne pouvaient s’empêcher de réagir au moindre son des lames et griffes acérées.


" Un Luxray ? "

Elle s'accroupi doucement, semblant se plonger dans ses pensées, ses sourcils se fronçant un peu mais sans pour autant durcir son regard. Dans cette position, elle semblait bien plus naturelle, et elle se retrouva ainsi plus à hauteur de l'évolition.
Elle repoussa sa stresse d'un revers de patte qui revint aussitôt à sa place, puis finit par légèrement secouer le museau.


" Hm, non désolée. Cela ne me dit rien. Mais je peux vous aider à le chercher si vous voulez. "

Elle tourna un bref instant ses yeux vers l'autre côté de la rive.

" J'espère qu'il n'y aura pas trop d'obscurs... "

Elle se perdit un court moment dans ce qui semblait être une intense réflexion, ses lèvres bougeant à peine, peut être pour une prière.

" Arceus, s'il te plaît, aie pitié de tes enfants... "

Mais elle en revient très vite à l'inconnue avec cette fois un sourire plutôt jovial.


" Ce Luxray, c'est un ami ? Il est sensé être quelque part ici ? Sans vouloir être trop indiscrète...
Ne traînons pas si vous souhaitez le retrouver. ça serait sûrement mieux avant que... ça ne commence. Et ce sera aussi sûrement plus efficace si on arrive à prendre un peu de hauteur.
"

Sur ce, elle se redressa délicatement, à nouveau bien droite, tapotant un peu sur sa tunique, plus machinalement que pour l'en débarrasser des saletés qui de toute façon y étaient déjà incrustées.



avatar
MiraNoctali
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 42
Points : 53
Niveau : 33
Féminin Âge : 17 ans
Classe : Survivaliste
Spécialisation 1 : Chercheur Rang 2
Spécialisation 2 : Destructeur Rang 1
Corruption : 0/60
Bonus : Éthérée.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Sam 9 Juil 2016 - 13:03
Mira dévisagea l’inconnue, attendant sa réponse avec une pointe d’inquiétude, l’observant s’accroupir pour arriver à sa hauteur. Lorsqu’elle entendit les paroles de la prêtresse, un nuage de déception assombrit le temps de quelques secondes le ciel déjà gris de ses yeux. Il aurait été tellement plus simple, pour une fois… De… D’avoir la certitude qu’il était là. Juste… juste une fois.

Mais non. Non. Comme toujours, la Noctali ne pouvait courir qu’après l’ombre de ses chimères, qu’après la silhouette du fantôme de son frère, une silhouette qui, devant elle, semblait s’effacer chaque seconde un peu plus. Pas un indice n’éclairait sa route, pas un seul, et…

"Arrête. Arrête de te plaindre, ça ne te sert à rien. Tu le retrouveras. Laisse-toi le temps. Tu finiras par y arriver, non ?"

La Survivaliste ferma les yeux pendant quelques fractions de seconde, ignorant les sons étranges qui retentissaient au loin - d’où cela pouvait bien venir, elle n’en savait rien -, et se rendit finalement à l’évidence. Elle n’avait que très peu de chances de le trouver ici, voir de le trouver tout court. Il fallait qu’elle prenne un peu de distance, qu’elle arrête de… D’espérer. Cela ne la mènerait à rien, continuerait de lui faire un peu plus de mal à chaque fois ; elle ne cessait d’aller de désillusion en désillusion. Elle allait continuer à chercher, pourtant. Cela l’empêcherait de céder à la peur, aux remords. Et, de toute façon, c’était la dernière chose qu’il lui restait à faire.

Mira était tentée de couper court à la discussion, mais elle savait qu’il serait suspect de se retrouver seule au milieu de cette foule agitée. Et puis, même si elle ne  voulait pas se l’avouer, elle se sentait un peu perdue. Oui. Elle allait rester encore un peu avec cette Zoroark, ils ne tarderaient pas à arriver, de toute façon, non ?

Elle accepta donc l’aide de l’inconnue par un simple hochement de tête, avant de remarquer que son regard s’était tourné vers l’autre rive. Elle aussi s’inquiétait, apparement. Ses lèvres se mirent à frémir sous des mots à peine murmurés, presque inaudibles. Une prière, peut-être, Mira n’en savait rien. Elle préféra garder le silence ; elle n’avait jamais su rassurer les autres, et, vu son état, en était encore moins capable que d’habitude. Elle se contenta donc d’un sourire compatissant, et attendit que la prêtresse reprenne la parole, de manière à être sûre de ne pas l’interrompre.

"Ne donne pas trop d’informations, reste vague. Cela vaut toujours mieux. Toujours."


La Survivaliste répondit avec la même voix calme qu'à son habitude.

On peut dire ça, oui. Il est possible qu’il soit ici, mais je n’ai aucune certitude, malheureusement. (Mira marqua une pause, avant de reprendre : ) C’est vrai qu’il vaudrait mieux s’en occuper assez rapidement, ils… Ils ne vont pas tarder à arriver.

Elle esquissa un pas ou deux, avant de pencher brutalement la tête sur le côté, les paupières crispées, les oreilles plaquées contre la fourrure, comme paralysée, en laissant échapper un gémissement de douleur. Elle avait l'impression que chacune des notes lui transperçaient les tympans. D'où pouvaient bien venir ces sons ?

Elle ouvrit un oeil, puis, deux, et aperçut, au loin - si loin qu'elle devait être la seule à l'entendre -, un barde qui jouait d'un étrange instrument.
avatar
Mentali
SmoukyMentali
Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 107
Points : 77
Niveau : 27
Masculin Âge : 19 ans
Classe : Artisan
Spécialisation 1 : Métallurgie Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Sam 9 Juil 2016 - 20:11
Nous voilà arrivés aux Falaises du Vent .

En effet, Forges Rubis a été informé d'un attaque par notre .... Allié, Larkos .... Des gardes ont été envoyé, ainsi que des artisans pour soutenir Larkos . Que fais-je donc ici ? Je fais parti du dernier groupe, également constitué de gardes et d'artisans . La seule différence, c'est que c'était un groupe de volontaire fait à la dernière minute pour représenter, en quelques sortes .... Forges Rubis . Il faut bien avouer qu'il y a plus de gardes que d'artisans .... C'est vrai à quoi bon prendre des risques . Mais il en fallait, donc je me suis porté volontaire .

On était parti à l'aube . Et nous voici .

Je ne fis pas attention aux divers personnes présentes .... Trop concentré sur la préparation des armures dont j'étais chargé . C'était très important . Une bonne armure, solide, bien mise et confortable est toujours un plus . J'avais l'impression d'être utile en faisant ça . Aussi bien, je m'en fichait qu'on était qu'une toute partie de l'armée totale et qu'on va rester à l'arrière .

Mon travail terminé .... Je regarda les gardes se préparer .... Ils étaient volontaire, ils devaient savoir ce qu'ils faisaient .... Les regarder me détendait .... C'est bizarre que je sois volontaire .... Pour quitter Forges Rubis .... Mouais .... Tout devrait bien se passer .... En fin, c'est ce que je persuadais à croire ....
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Dim 10 Juil 2016 - 13:45
Fou ou sot ? Skriff devait s'avouer assez vexé, pour le coup. Il n'était pas susceptible habituellement -en fait, si, il était plutôt susceptible- mais les propos que venaient de tenir Aändrej l'avait assez atteint. La suite était raisonnable, mais il ne comprenait pas en quoi il était impossible de ne pas craindre la mort sans être dérangé. Le Mangriff n'en avait pas peur, même si ses responsabilités étaient importantes et son héritage l'était encore plus. Il était en quelque sorte... Le père de Larkos, d'une certaine façon. Il en prenait soin, dans son entièreté, comme de son enfant. Avoir de véritables enfants, Skriff ne l'avait jamais envisagé, mais c'était un autre sujet. La vérité étant toujours qu'il n'était certainement pas à avoir peur de la mort -aussi, le fait que le Lucario lui réponde que c'était impossible le frustra assez, car il était coincé entre le fait qu'il trouvait la suite tout aussi juste que depuis le début, et le fait qu'il trouvait cette affirmation parfaitement faussée. Il avait vu nombre de personnes partir sans craindre de mourir, son père le premier. Même si le point de vue du Lucario était respectable, ils avaient visiblement des nuances assez importantes sur ce point. C'était quelque part rassurant ; au moins, ils n'étaient pas similaires de tous les côtés, ce qui lui aurait fait un petit peu peur, d'une certaine façon. Oui, Skriff n'aimait pas l'éventualité qu'il puisse trop ressembler aux autres. Il préférait largement se penser unique en son genre, égoïstement. Mais il l'assumait donc ce n'était pas spécialement un souci.

Les Corrompus... Leur nature... Quand il était jeune, Skriff pensait que ces Corrompus étaient des monstres nés de l'imaginaire des Helmiens, sortis tout droit du subconscient de ceux-ci, incarnés à partir des mauvais sentiments et de la cruauté de chacun. Mais le temps avait su apporter des réponses contradictoires. Cependant, Aändrej n'avait pas tort. Même s'ils les vainquaient ici et maintenant, elles seraient et demeureraient toujours là, malheureusement. Tant qu'une véritable solution ne serait pas apportée, alors, la Corruption, les Obscurs et les Corrompus demeureraient. Mais ce n'était pas vraiment à ça que le Mangriff pensait à cet instant précis, en réalité. Il avait fait une fixation sur le "Nous avons toujours besoin de cette petite partie de Corruption"... Comme s'il cherchait à en comprendre le sens précis, comme s'il... Avait eu une sorte de déclic. Il regarda Aändrej droit dans les yeux, ne cherchant pas à chasser sa patte qu'il avait posée sur son épaule, malgré le fait qu'il ne soit habituellement pas tactile, et encore moins avec des Exilés. Finalement, ne semblant rien distinguer de ce qu'il semblait rechercher, il tourna de nouveau la tête vers l'horizon, écoutant ses paroles filer dans le vent avec une profonde attention. La foi d'Arceus était forte chez cet Helmien... C'était vraiment remarquable que, même si on avait été banni des siens, l'on puisse toujours faire confiance au dieu. Skriff devait avouer qu'il pensait un peu de la même manière. C'était grâce à la force divine qu'il avait réussi à survivre jusque là... Et c'est seulement pour la gloire d'Arceus et la protection de ses Helmiens que Skriff se battait aujourd'hui, d'une certaine façon.


« Aide les autres et Il t'aidera... » murmura-t-il.

Skriff ferma les yeux, un léger sourire apparaissant au coin de sa gueule, comme s'il se remémorait d'un lointain souvenir... Qui semblait bizarrement amusant. Cette expression était assez différente des autres, pour une fois. Elle était un peu plus inquiétante, un peu comme s'il se moquait de ce à quoi il était en train de penser, ou plutôt... Qu'il s'en divertissait. Lorsqu'il reposa son regard sur Aändrej, l'Exilé eut l'impression de voir une lueur dorée se refléter dans ses iris moins d'une seconde, avant de s'évaporer et laisser place l'habituelle couleur rouge des yeux du garde. Visiblement, il avait été le seul capable de la remarquer.


« Il est temps pour moi d'aller voir du côté de mes soldats comment l'organisation avance. Bon courage pour le combat. Nous nous reverrons peut-être sur le champ de bataille. »


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
Drakkarmin
DorianDrakkarmin
Date d'inscription : 08/05/2016
Messages : 13
Points : 0
Niveau : 42
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Aventurier
Armes : Dead Ringer
Spécialisation 1 : Musicien Rang 4
Corruption : 0/60
Bonus : Maudit par Requiem.
Malédiction : [Requiem] Dorian ne doit pas s'arrêter de jouer de son instrument sous peine de succomber à Requiem sous 10 minutes.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  Dim 10 Juil 2016 - 15:30

Dorian continuait à jouer tranquillement, ayant temporairement fermé ses yeux dorés pour se concentrer un peu plus sur sa musique. Il en avait besoin pour avoir le coeur apaisé et l'esprit clair. Plus les notes étaient nettes, plus il suivait le tempo, et plus sa puissance augmentait. Mais bien vite, il réalisa que l'un de ses spectateurs était monté à ses côtés, apparemment avec une certaine difficulté ; bien que surpris que l'on vienne le rejoindre et un peu dérangé qu'on l'aborde ainsi alors qu'il était en train de jouer, le barde décida cependant de baisser un peu le son du frottement de ses griffes pour se concentrer davantage sur ce que disait le Baggaïd, sans pour autant s'arrêter de gratter bien sûr. Cela signifierait la fin de sa vie et il n'avait vraiment pas envie d'envisager cette possibilité à l'heure actuelle. L'admirateur le félicita pour la qualité de sa musique et lui demanda son nom. Le Drakkarmin accompagna sa réponse d'un effleurement de la note la plus aiguë :

« Dorian. Je joue ce que les gens appellent du métal. Principalement parce que la sonorité de mon instrument... Est très particulière. »

Il continua à jouer sans perdre son rythme, toujours dans ce mouvement répétitif. Il commençait à se lasser de ce morceau, maintenant, mais il conservait le meilleur pour la bataille qui les attendait. Il comptait bien y participer activement. Ses capacités musicales et ses attaques aériennes seraient sans doute très utiles à tous les combattants. Il ne pouvait pas soigner avec Dead Ringer -sa musique étant soit disant trop brutale pour ça- mais pour faire des dégâts, c'était un professionnel. Les Corrompus et les Obscurs n'avaient qu'à bien se tenir. La plupart étaient sans doute sourds, mais pas insensibles à de puissantes vibrations sonores qui les enverraient voler à au moins une bonne vingtaine de mètres. Oui, rien que d'y penser, Dorian trouvait cela amusant.

« Vous devriez m'entendre jouer d'autres morceaux pendant le combat. Mais ça devrait être... Un peu plus pimenté. »


Toutes ses aventures musicales.
Tout sur lui.

Ses notes sont couleur Singing Blue (#000099)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]  

EV1 : Le Vent de la Guerre [MdO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Guerre guerre, vente vent...
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Zone Médiane :: Falaises du Vent-