Partagez|

Granduroi - Je déteste le civet...

avatar
GranduroiExcavarenne
Date d'inscription : 14/05/2016
Messages : 34
Points : 49
Niveau : 37
Masculin Âge : 35 ans
Classe : Artisan
Spécialisation 1 : Maçonnerie Rang 2
Corruption : 2/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Granduroi - Je déteste le civet...  Sam 14 Mai 2016 - 21:55
Granduroi
Identité
Espèce : Excavarenne
Type : Normal/Sol
Spécificité : Est bien plus grand et plus gros que les autres de son espèce
Âge : 35 ans
Sexe : Mâle
Classe : Artisan
Spécialisation : Maçonnerie rang ??? (au bon choix du maître de ce forum, mais de préférence 4 )
Lieu de naissance : Forge Rubis
Mon physique

Bien, par où commencer pour décrire le beau lapin que je suis... Ma fois je vous propose de remonter ce physique depuis ses origines, c'est à dire mes chers parents...
Pour commencer le grand jeune pokémon qu'est le garçon que je présente est un excavarenne, je pense que ça ce voit, fils d'excavarenne et de Lockpin, comme quoi nous restons dans les lapins dans cette petite famille. Notre rongeur tient d'ailleurs bien plus de sa mère que de son père, ses trait de caractère est physique pouvant être un peu étrange pour une personne de son espèce, un peu étrange même pour le règne des pokémons, ils semble tellement.. Serein, oui, ce pokémon dégage une sérénité presque contagieuse, à ses cotés on se sent bien, amusé, rigolard, tout comme lui finalement.

Notre lapin est déjà, il faut le signaler, un gars qu'on remarque de loin, même perdu entre les siens, puisqu'il mesure facilement un bon mètre cinquante au lieu du simple mètre si commun à sa race, ainsi qu'au lieu des petits quarante cinq kilos tout mouillés habituels, il en pèse plus de soixante-dix, alors autant dire que coté imposant, on fait pire que lui.
Sinon, pour sa description physique, comme je l'ai dit plus haut, le lapin tient bien plus de sa mère que de son paternel, donc on peux le voir notamment sur ses belles moustaches qu'il affectionne particulièrement, de loin elle ressemble à toutes les moustaches de son espèce, mais de près elle sont soigneuse, et surtout pas pleine de terre.
Car oui, Granduroi à beau être un excavarenne, il est très très propre comparé à ses compagnons, il n'a quasiment jamais de tache de boue sur son corps, seules ses oreilles sont en permanence pleine de terre et de boue dégoulinante, un des seuls trait qu'il partagent avec ses confrères rongeurs en fait.

Ses mains sont toujours en train de travailler, c'est comme ça, il porte des gants sombre dessus la plupart du temps pour ne pas les salir, mais elles sont toujours en activité au dessus de son ventre tout aussi propre que ses moustaches, sa belle bedaine se voyant nettement moins que sur les autres de sa race, puisqu'il est davantage musclé et grand que les autres et qu'il porte presque toujours un bleu de travail pour ne pas se salir, oui, Granduroi est un excavarenne propre !
Un autre point qui le rapproche autant qu'il l'éloigne de ses confrères est que ses oreilles préhensiles sont comme les autres, très puissante, pouvant porter plus d'une tonne facilement, mais surtout très agile, pouvant manier les plus gros marteaux comme les plus petit crayon pour dessiner ses plans de bâtiments.

Sa tête semble assez banale : de belles dents blanche, une mâchoire forte pour broyer sa nourriture facilement, des yeux vert très souvent plissé pour voir le mieux possible, un sourire toujours affiché sur sa bouille symbolisant sa joie et sa bonne humeur.

A part ça, on peux aussi remarquer des jambes solides et musclé pour le soutenir avec sa taille et son poids inhabituel, par contre de la à dire que courir est son sport favori.. Eh bien en fait, Granduroi n'a pas couru depuis très longtemps, son tempérament calme et posé le fait marcher, même en cas de panique, il marche un peu plus rapidement, simplement. Sa démarche est très posé, il a toujours le regard qui divague et se perd dans son alentours, sans jamais être déconcentré de son but principal.
On pourrait le croire tête en l'air le voyant, marchant les bras dans le dos et les oreilles ramassant de la terre au sol pour façonner des briques ou des petites statuettes qu'il laisse au sol sans se soucier de leur avenir, il fait ça sans même s'en rendre compte, c'est surtout pour ça que ses oreilles sont sales, car creuser, très peu pour lui.

Mon caractère

Bien, maintenant, le caractère du bonhomme, et bien sans dire qu'il a un caractère complexe, il n'est pas non plus un simplet, vous aller voir je vais vous expliquer..

De loin nous avons à faire à un Lapin joyeux, toujours souriant, rigolant de bon coeur à n'importe qu'elle touche d'humour assez bien placée, bon vivre, toujours en train de faire plaisir aux autres, sans vraiment ce soucieux de lui même, voulant le meilleur pour tout le monde et que tout aille bien dans le meilleur des monde. Mais il est aussi travailleur, toujours en train de vérifier s'il n'a pas fait de bêtises dans son travail, étant sévère mais juste comme on dit, surveillant ses employés avec attention et les aidant s'ils ont des problèmes.

Bien, approchons nous un peu maintenant, pour nous trouver à mi chemin de sa personnalité. A partir de maintenant nous trouvons toujours ce rongeur bon vivre et heureux, mais maintenant nous le voyons un peu plus soucieux, regardant toujours derrière lui, comme s'il était tourmenté, que quelqu'un le suivait sans jamais être vraiment là. Mais cela ne semble pas le dérangé outre mesure, un regard par dessus l'épaule, une fouille de chantier de temps à temps, rien de bien grave. De la aussi on peut voir qu'il est bien moins rigolard et bon vivre que ce qu'on peut voir de loin, mais qu'en fait il est plus pensif que l'on peut penser, en réfléchissant à tout ses actes, rigolant juste au bons moments pour paraître bien comme il faut, mais honnêtement, il n'a pas d'humour, il déteste les blagues, et ne sourit que part principe, sinon il n'a plus sourit de bon coeur depuis... Très longtemps...

Et si on approche encore une dernière fois de lui, allant tout près de son esprit nous pouvons voir... Quelqu'un qui ferait peur s'il se montrait comme il était... En fait, c'est un lapin qui fourbis toute ses actions un temps à l'avance, comme un joueur d'échec, il anticipe ses coups, déteste être pris au dépourvu et ne joue qu'avec des personne avec qui il est sur de gagner. Son plus grand avantage est qu'on le sous-estime toujours, c'est vrai, qui se méfierai d'un gros lapin qui rigole tout le temps et qui construit des maisons. Alors comme ça, il peux jouer à gagner le plus d'argent, arnaquant certaines personnes les plus faibles d'esprits, créant certaines failles dans les bâtiments qu'il construit pour le faire réparer par ses gars plus tard, amassant encore de l'argent. Mais tout ça est aussi couplé a une hyperactivité qui le stresse, il ne le montre pas, mais s'il ne s'occupe pas il voit des monstres partout qui le suivent, son seul remède et de travailler, de s'occuper l’esprit, de faire n'importe quoi, mais s'il s'arrête trente seconde, il panique, il a peur. Alors il ne s'arrête pas, jamais, même pour dormir, il emporte toujours des objets ou plan pour dessiner des son lit en faire que ses oreilles jouent et s'occupent dans la nuit, sans quoi, évidemment, il fait des cauchemars..

Alors, toujours convaincu du lapin gentil et rieur ?

Mon histoire

Bien, alors je vais prendre la première personne pour parler de moi voyez vous, ce sera largement plus simple pour parler de moi, car la troisième personne c'est bien, mais pour raconter mon histoire, c'est compliqué...

Alors commençons ! Je suis né un beau matin empli  de soleil, j'ai oublié le mois, le jour depuis longtemps, mais je me souviens de l'année, donc je fête généralement mon anniversaire le jour de l'an, chaque année, mais bref, cela n'a rien de très intéressant ceci, restons sur les choses qui sont passionnante !

Ma mère fut ma principale source d'inspiration, certains fils son fan de leur père, mais moi c'était tout le contraire, ma maman m'a tout appris, je lui dois toute ma vie, alors que mon père n'était qu'un alcoolique qui venait quelques temps à la maison pour venir tenter de taper ma mère, s'amusant à essayer de la tabasser quand il venait, puis repartais pendant des mois, buvant des litres d'alcool de baie pour oublier des bêtises...

Et oui, je précise, quand je dis que mon père « tenter » et « essayer » de battre ma mère car ma mère était largement plus forte que cet idiot de père indigne.. Ah oui, je n'ai pas préciser : ma mère était une excavarenne, c'était mon père le Lockpin, à savoir comment il a réussi à rendre ma mère amoureuse de lui.. Enfin bref, ce n'est pas important.

Dès ma jeunesse, j'étais comme disait ma mère, un don de la nature, bien plus grand et plus fort que n'importe qui dans mon village, une petite bourgade à quelques kilomètre de Forge Rubis, et ma mère était certainement la personne la plus fière du monde en me voyant. Et elle était la personne qui m'a le plus aimée de ma vie, et je pense qu'en retour, c'est la seule personne que j'ai toujours aimé...
En tout cas, toute mon enfance ne fut qu'un long fleuve tranquille jusqu'à mes 15 ans. J'aidai ma mère chaque jour, l'école très peu pour moi, je n'y suis jamais aller, ma mère m'apprenant tout ce que je sais maintenant, c'est à dire compter, écrire et assez bien lire, mais ne me demander pas de faire de la poésie ou de écrire une dissertation, moi j'aligne des mots sur un plan, c'est tout. Comme je le disais, ma mère, la femme forte du village m'a appris toute les ficelles du métier, comment fabriquer le mâchicoulis, la fabrication du béton, de la charpente, comment assembler les pièce de bois pour les plus belles maison. Mais évidemment, toute les belles choses on une fin, et ce fut la fin des belles choses pour moi lors de mes quinze ans.
Je me souviens de ce jour comme si c'était hier, j'avais évolué trois jours plus tôt, devenant le géant que je suis maintenant, et ma mère avait pleurer ode joie pendant au moins deux heures, n'arrêtant pas de m'embrasser. Et le jour fatidique arriva, mon père avait eu envie de faire un petit tour à la maison, mais cette fois il avait emmener des amis à lui pour venir faire coucou...
Je me souviens encore de la peur que j'avais eu face à eux, je m'était caché dans la maison laissant ma pauvre mère seule devant ces malfrat, ils était cinq colosse, elle n'avait aucune chance.. Je me suis réfugié, n'osant même pas regarder le combat ponctué de cri et de hurlement mais finalement tu te jeta dehors, hurlant un « laisser ma mère tranquille ! » pour voir...
Pour voir des gars en train de s'enfuir, et ma mère en train de tabasser un des malfrat au service de mon père, même pas égratignée, pour mon plus grand bonheur !
Mais ma décision quelque jour plus tard fut irrévocable, je ne pouvais continuer dans ce petit village, même Forge Rubis ne m'allais plus, alors après avoir embrasser son front plusieurs fois et un grand câlin qui dura longtemps, je hocha la tête dans sa direction, et puis partis vers ma nouvelle vie, à Larkos, la cité où j'allais devenir quelqu'un, je le savais !

Et ainsi donc j’arrivai à cette grande ville quelques mois plus tard, pour directement aller dans une des plus grandes entreprise de construction de Larkos, avec une lettre recommandée de ma mère pour le chef, un pokémon nommé Bétochef, le grand architecte de la ville reconnu pour avoir construit tous les murs de la ville.

J'avais le trac je vous l'avoue, mais en face de cette homme, je compris qu'il n'était pas fait pour bâtir cette si belle ville, il était trop.. Faible... Ce vieux pokémon se reposer sur ses acquis, sans jamais vouloir aller plus loin, bâtissant le strict minimum pour garder sa ville à l'abri des obscurs, mais pas de choses extraordinaire pour changer la face de la ville, le genre de choses que moi même je pensais à faire...
Alors je gravit les échelons, pendant cinq longues années je travailla comme un forcené, enchaînant les chantiers jusqu'à la récompense suprême, devenir le bras droit de Bétochef, même devant son fils, un Ouvrifier basique qui voulait juste prendre la place de son père pour ne rien faire de sa vie et donner des ordres, ce qui n'était évidemment pas mon cas, et pour une fois le vieux bétochef avait compris ça, il m'avait placé sur son testament comme le repreneur de son entreprise de construction, j'étais son meilleur élément : un grand dessinateur, architecte de renom et ouvrier sans égal, portant des charges bien plus élevée que la moyenne, mes oreilles portant des madriers énormes.

C'était ma seule passion, ma seule raison de vivre, construire, m'occuper pour ne pas penser à ma chère mère que j'avais laisser derrière moi, alors je me tuer à la tâche... Et puis arriva, lors de mes dix neuf ans...
Je savais, je savais depuis le début que les rempart de la ville était trop petit, les soldats mal placées, les tour mal entretenues... Et cela arriva, les corrompus et les obscurs entrèrent, et tuèrent tout le monde... Mais même en étant pas un soldat, je me battit jusqu'au bout, je me souviens encore de cette bataille, dans un chantier en construction..

« Bande de feignants, bougez vous de la espèce de péteux, vous aller tous y passer si vous ne vous battez pas !! »

Je me revois encore, mes oreilles ramassant tout au sol, rochers, poutres, même cadavre de mes alliés comme de mes ennemis, envoyant une pluie de débris sur les envahisseurs, tuant tout ce que je pouvais, mais je fatigua au bout d'un moment, mes oreilles n'étant pas des forces inépuisables, je fut obligé de faire marche arrière, découvrant mes collègues mort, Bétochef blessé et son fils le soutenant...

Je me réfugia dans le bâtiment principale de l'entreprise de bâtiment, bloquant toute les entrées, mais n'étant pas médecin.. Je ne pu sauver que quelques uns de mes collègues, restant au fond de la cave du bâtiment pour tenter de sauver misérablement mes chers collègues...
Je me vois ici, au milieu des cadavre et des blessé sanglotant, au chevet de Bétochef avec son fils en larmes.. Et le vieux sembla avoir un regain d'énergie, je ne sais pas pourquoi, mais sur le coup il décida que son fils devait reprendre l'affaire, à ma place.. Alors que j'avais travaillé toute ma vie pour devenir chef, un petit idiot allait prendre ma place... J'eu une poussée de colère, et dès que le vieux Bétochef calque, je me leva déterminé, regardant dans la cave s'il y avait un quelconque témoin, et puis d'un coup sec, mes oreilles se placèrent autour de la tête de l'ouvrifier, avant qu'un craquement sinistre retentisse, lui brisant la nuque sans aucun remord... Je n'aller pas le laisser prendre MA place de chef....
Puis il y eu un miracle, à ce qu'il paraît... Je ne sais pas, je ne sais plus, on me l'a raconter de nombreuses fois, mais j'ai passé tellement longtemps dans cette cave, à voir des gens mourir que j'en avais perdu la notion du temps, que je n'ai jamais vraiment eu de toute manière...

Cette catastrophe horrible finie, il resta à reconstruire la ville et c'est à moi qu'on confia le chantier, les plus hautes autorités de Larkos se remettant au plus talentueux architecte encore en vie de la ville, puis je me mis au travail, avec les ouvriers restant, n'hésitant pas à donner de ma propre personne pour le travail.
Mais arriva le jour ou je ne pu plus assurer mon travail seul, je décidai donc de recréer la guilde des architecte nouvellement renommée ainsi, puis mis à sa tête quatre des meilleurs bâtisseurs, et moi même pour que les erreurs passées ne soient pas commises une nouvelle fois..
Je dessina les plans des nouveaux remparts, puis des tours de gardes bien plus importante et plus solides, refaisant l'architecture des maisons détruites pour les rendre plus solides et plus facilement défendables, solidifiant les portes de la villes, et en profitant pour que les ponts et baraquement des gardes soient bien mieux utilisable... Et oui, je peux me vanter de dire que Larkos est mon bébé, l'ayant reconstruit quasiment entièrement après cette catastrophes...
Mais maintenant, je me contente de siéger parmi les dirigeant de la guilde des architectes et de donner des cours aux futurs espoirs de ce domaine, si beau et si vaste.. Je pars aussi en vadrouille, n'ayant plus d'obligation, je pars voir ma mère, visite des lieu pour faire bâtir des monument de défense contre les Obscurs, j'ai toujours cette paranoïa des attaques surprise..
Je me surprend encore à dire à mes élèves quand il me pose une question sur Larkos, me remémorant le passé, revoyant encore ces monstres horribles dans la ville, revoyant la mort de tant de gens que j’aimai...

« Messieurs, les monstres sont en constante évolutions, les défenses de la ville doivent l'être aussi. La ville est protégée par des hauts rempart, la plupart dessinés et construit par moi même, alors ne l'oubliez pas. Gardes, dirigeant, chasseur... Tout ça ne vaut rien sans murs, tout ça ne vaut rien, sans MOI. »

Sur moi
Pseudonyme : 
Mot de Passe (il y a 4 mots. Contexte, Règlement, Classes, et Carte !) : Validé !
Comment êtes-vous arrivé ici ? Par les joies de google
Que pensez-vous du forum ? Super cool !
Autre chose ? Ne manger pas de civet... JAMAIS
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Granduroi - Je déteste le civet...  Dim 15 Mai 2016 - 0:44
Coucou et bienvenue sur Zyn's Helm ! :)

Je vois que ta fiche est déjà bien entamée, voir même terminée à première vue. Je t'invite à me le reconfirmer, sait-on jamais. Si c'est le cas je ferai en sorte de te lire et te faire un compte-rendu, par contre il te faudra être patient, je suis en déplacement et sur téléphone.

À bientôt !


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
GranduroiExcavarenne
Date d'inscription : 14/05/2016
Messages : 34
Points : 49
Niveau : 37
Masculin Âge : 35 ans
Classe : Artisan
Spécialisation 1 : Maçonnerie Rang 2
Corruption : 2/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Granduroi - Je déteste le civet...  Dim 15 Mai 2016 - 7:34
Ma foi je vous le confirme alors, ma fiche est terminée, prête à être vérifiée par vos bons soins. Et pas d'inquiétude, je suis bien assez patient, vous ferez ça quand vous aurez le temps !
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Granduroi - Je déteste le civet...  Lun 16 Mai 2016 - 17:40
Bon je profite d'avoir du réseau rapidement.

Personnage très intéressant et très contrasté, on a affaire à un manipulateur ambitieux et déterminé, ça fait du bien de voir un personnage comme ça. Je n'ai pas grand-chose à dire de particulier si ce n'est que je l'aime bien, ce lapin.

J'accorde la classe, la spécialisation et le droit de Rp.

Bienvenue sur Zyn's Helm, Granduroi !


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Granduroi - Je déteste le civet...  

Granduroi - Je déteste le civet...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» CIVET DE SANGLIER ET SALADE DE RIMES
» Civet de lapin aux épices
» Teste de bravoure
» Fin du RP : Attends un peu qu'on se déteste. {OK}
» Tu es mon enfer, je te déteste [Tomychou~]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Archivées-