Top-Sites






 

Partagez|

L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)

AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 32
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 8 Mai 2016 - 17:38
Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas de nouveau foulé du pied cette terre saine, protégée de la Corruption par la Garde de chacune des bourgades pouvant se le permettre. Il avait quitté les Landes Brûlées pour rallier le continent, débarquant sur une plage des Prairies de l'Espoir. La chance voulait que personne ne croisât son chemin, durant son périple. Et pendant tout le trajet qu'il avait fait depuis son bivouac face aux Terres Corrompues, il n'avait cessé d'y penser.

Après tant d'années d'exil volontaire, il revenait pour informer sa famille du malheur qui s'était produit. Et malgré tout ce qu'il pouvait espérer, il savait qu'aucun des villageois ne serait dupe. Il empestait la Corruption, pour ceux qui avaient la capacité d'en détecter les traces. C'était comme une odeur persistante, impossible à détacher de soi, qui s'accrochait aux moindres bouts de la fourrure. Ses yeux étaient déjà rouges naturellement, la seule chose qui permettrait de déterminer sa chute, c'était sa façon de se tenir. Mais avait-il seulement le désir de se tenir comme tout bon citoyen civilisé ?

Il avait laissé cette part sombre de lui-même prendre le pas bien trop souvent. Si souvent, même, qu'il ne savait plus différencier le Bien du Mal, en lui. Comme si la colère, la frustration et la peur étaient des émotions qu'il avait toujours éprouvées. S'il pouvait être soigné, pouvait-il seulement réussir à rester calme en toutes circonstances ? N'était-il pas, au fond, un simple Helmien impulsif, colérique et agressif ? Tout le long du chemin, il avait exprimé ces doutes, se ressassant les pires moments de sa vie, torturant sa conscience des maux les plus terribles pour lui. Qu'aurait dit sa bien-aimée, à cette époque révolue ?
Aucun doute sur ce point, il l'avait si bien connue que ses moindres faits et gestes lui étaient aussi naturels que les siens propres. Elle se serait collé à lui, le réconfortant dans une douce et chaleureuse étreinte, lui ouvrant ce qu'il pouvait alors désirer. Qu'il ait pu s'agir d'un simple contact physique ou d'un moyen de faire échouer son âme sur une plage de sable fin. Elle lui aurait dit cette même chose, comme à chaque fois que la peur et les doutes s'insinuaient en lui. " Tu n'es pas un monstre, Aän'. Tu suis ce que te dictes ton coeur, il n'y a rien de mal à cela, même quand les actes sont mauvais. "

Il observait à présent la côte, à l'ombre d'un grand cerisier qui bordait la route menant à Mareveïos, son village natal.
De là, il était difficile de voir quoi que ce soit mais lui le pouvait. Son acuité visuelle n'avait rien à envier au plus précis des Roucarnage. Et même, son imagination n'avait qu'à faire le reste.
Il voyait déjà le petit marché sur la place du village, les étals recouverts de denrées. Poissons, légumes, viandes, ouvrages fins et raffinés, armes et armures, herbes et plantes médicinales... Les gens se déplaçant, discutant, négociant et marchandant, s'équipant. Les gardes patrouillant doucement et calmement, profitant de la torpeur matinale pour se remettre d'une nuit de veille, mais les sens néanmoins aux aguets. Ils étaient toujours prêts à faire face au moindre imprévu. Surtout depuis le raid où lui, Aändrej, avait disparu.

Il attendait, les yeux clos, se remémorant des souvenirs en y mêlant des fragments de cette nouvelle vie qu'il aurait pu vivre mais qu'il avait choisi d'oublier. Il allait lui falloir beaucoup de courage pour s'avancer et rejoindre le village. Peut-être que la bonne nouvelle du voyage se trouvait là.
Ses parents le renieraient peut-être, tout comme le village entier. Mais la difficulté qu'il aurait à aller à leur rencontre, ce serait là le témoin qu'au moins une petite portion en lui restait vierge de toute Corruption. Qu'il n'était pas définitivement condamné et que, même banni de son foyer de toujours, il lui restait toujours ce sanctuaire intérieur dans lequel même le plus noir des démons ne saurait pénétrer.

Non, il n'était pas prêt. Mais pour faire face au reniement de tout un village auquel on peut avoir appartenu, personne ne pouvait être prêt. Et lui encore moins, qui n'était qu'un Chasseur perdu dans la forêt noire.
Il soupira, sortant du couvert de l'arbre, se positionnant sur la route, attendant qu'il soit midi, l'heure où l'astre du jour serait au zénith, pour rallier le bourg. Là, les gardes abaissaient leur vigilance, leur estomac grondant. À cette heure-ci, la patrouille effectuait le changement à la caserne, à la porte sud. Et à cette heure-ci, ses parents, comme beaucoup de villageois, rentraient chez eux pour déjeuner puis se remettre au travail.
LucyaRiolu Chromatique
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 27
Points : 0
Niveau : 13
Féminin Âge : 15 ans
Classe : Vagabonde
Spécialisation 1 : Survivante Rang 1
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 8 Mai 2016 - 18:48
Par une nuit éclaircie par la lune. Environs une heure du matin. Tout le monde dormait. Dans un coin forestier des terres, Une jeune Riolu passait en coup de vent. Elle était près d’un village verdoyant mais trop difficile à entrer. La fatigue venait s’abattre sur la jeune femelle qui devait aller se trouver un endroit pour se reposer, mais dans la nature, en plaine terre, ce n’était guerre une bonne idée. Déjà, il avait des créatures Obscures qui pouvaient passer ici, on ne peu pas toujours faire confiance à tout le monde. Du coup, elle chercha, au moins un petit terrier où passer la nuit. Elle trouva un creux sous un arbre assez large. C’était alors que la Chromatique se baissa pour observer et scruté la nouvelle cachette. Une petite place pas très grand pour deux petit enfant, mais ça devais suffira pour la nuit. Elle se mit donc à quatre pattes, rampent sous les racines pour se frayer un chemin et se blottir sur elle-même, gardent sa chaleur et ne risquant plus rien, pour le moment. C’était assez étroit pour la fillette, alors qu’un adulte ne passerait même pas pour la prendre. Astucieux, mais espérons que personne décide de terrasser l’arbre pendant son sommeil. Elle descendit les paupières lentement jusqu’à se qu’elle les fermi directement.

Le sommeille se déroula comme toujours, sans rien qui cloche, quand des bruit sournois de marche la fit sursauter et réveillé de son sommeil réparateur. Le louveteau sortit son museau de là pour percevoir que c’était des Hemien qui passait, par là. La riolu attendit qu’ils passent pour pouvoir sortir. Selon se qu’on disait, les chasseurs peuvent être un danger potentiel pour la gamine de 15 ans. La raison, elle avait les yeux rouges, comme un obscur ou un corrompu et errait dans la nature comme les exilés. Résultat, elle sera chassée comme tous vagabonds qui se respectent. Celle-ci pu enfin sortir de sa cachette, dès que les intrus étaient partit loin, surtout qu’elle avait entendu un entre eux scandalisé un Obscur au loin. Elle imaginait qu’elle n’était pas le sujet et pouvait sortir de l’arbre. Une longue marche c’était fait durant le trajet de la petite louve dorée. Elle ne connaissait guerre l’endroit qu’elle allait et quelle chemin prendre. Elle prit un chantier et suivit vers où il menait.

Arrivé vers un village, elle scrutta les environs. C’était l’heur du midi et celle-ci jugeait que c’était le village qu’elle avait vu plus loin. Plutôt calme et paisible. Un peu à l’écart des vu des villageois, La petite regarda un panneau qui était écrit quelque chose. Elle avait tellement l’air d’être concentrer, mais trouvait que c’était du charabia. Évidement! Même en vivant dans la nature avec sa mère, quand elle était encore en vie, et de se faire protégé pas elle, la jeune Riolu ne savait pas lire. C’est vrai! Elle est analphabète et n’avait jamais apprit à lire. À part parler se débrouiller seule, le canidé ne pouvait que communiquer avec les dessins pour remplacer l’écriture. C’est dure pour elle ne pas écrire quand personne te l’avait apprit comme il fallait. Bref! Elle hésita d’entrer dans le village essayant de voir comment les gardes sont et comment les déjouer. Elle devait passer par là et savoir où elle se trouve. Elle n’était pas sûre que ce fût le village qu’elle recherchait, mais elle aurait surement des informations. Pour l’instant, les gardiens du village ne lui donnait pas envie de frotter à eux. Imaginez de demander son chemin et de se faire crier obscur ou Exilé à tue tête, pour prévenir le village. La juvénile ne voulait pas avoir à faire avec eux et de se faire capturer alors qu’elle n’avait rien fait. Décidément, c’était plus que compliqué d’entré ici.
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 32
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 8 Mai 2016 - 21:02
Bientôt, l'heure approcha, obligeant le Lucario à respecter la directive qu'il s'était lui-même donné. Néanmoins, avant qu'il n'esquisse le moindre mouvement vers l'avant, une forme toute particulière retint son attention. Un autre Helmien s'avançait vers le village, prenant un sentier différent du sien.
La forme, la taille, la démarche... Rien ne pouvait être plus clair que cela. Il reconnaissait là le profil-type d'un Riolu, l'image qu'il en retenait de son défunt frère lui permettant aisément de déterminer ce qu'était cet individu au poil doré.

La démarche, surtout, capta toute l'attention de l'Exilé. À en juger toute l'allure, cet individu ne voulait pas être vu, cherchant sûrement à rentrer en douce. Il lui sembla même capter un mouvement vers l'avant, suivi d'une pause, avant d'une retraite soudaine. Deux gardes passèrent devant le portail. Ainsi donc, ce Riolu essayait de marquer le cadencement des patrouilles.
Pouvait-il s'agir d'un espion ? D'un fugitif ? Ou pire, d'un Obscur ? Le guerrier déchu songea qu'il était préférable qu'il en ait le coeur net. Ses compétences lui permettaient de sentir la présence d'un tel insidieux adversaire.

Aussi s'approcha-t-il, remettant au fond de son coeur ses propres doutes et peurs pour mieux se préparer à l'imminence du combat qui allait s'effectuer. Le gabarit du fugitif ne lui faisait guère peur. Néanmoins, s'il devait arguer longuement avec un individu dangereux, il préférait s'y être préparé.
Seul Arceus pouvait savoir si le Riolu était dangereux pour lui, ou pour la communauté.
Aändrej arriva derrière l'Helmien tapi à l'écart, faisant soudainement tinter le bout de sa lance contre le bois de la palissade, éclaircissant sa voix avec un grognement rauque et un raclement de gorge.


- Qui es-tu, jeune garçon ? Pourquoi essaies-tu de rentrer en douce dans ce paisible hameau ?

Il n'y avait pas d'agressivité dans sa voix mais les muscles qu'il tenait tendus démontraient à eux seuls qu'il était prêt à faire face à une attaque. D'autant que la lance avait aussi de quoi inquiéter même le plus téméraire des Helmiens.
À cet instant précis, mis à part ses yeux rouges et son timbre plus grave et profond que celui d'un Helmien moyen, il avait tout l'air d'un garde.
LucyaRiolu Chromatique
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 27
Points : 0
Niveau : 13
Féminin Âge : 15 ans
Classe : Vagabonde
Spécialisation 1 : Survivante Rang 1
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 8 Mai 2016 - 23:41
La petite Riolu était plongée dans des pensées interrogatrices. Fait-elle de bonnes choses ou non? Devrait-elle vraiment faire ça? Mais la jeune n’avais pas apprit la bonne conduite de la ville. La nature et les voyages était c’était se qu’elle connaissait le mieux. Sa mère avait bien l’habitude de côtoyer les villages, mais pourquoi n’avait-elle pas apprit l’étiquète et comme bien parler avec les villageois? Pour le moment, elle n’avait pas confiance au garde et pourtant, elle devait bien leur parler. La peur de se faire juger était en trin de lui ronger dans sa petite tête de Riolu. C’était dur à voir et à choisir. Elle devait donc venir à eux pour en avoir le cœur net. Alors là, elle saurait s’ils l’aideront ou se ferait expulser. C’était un pas dure, mais elle se disait que de fuir en douce dans le village n’était pas du tout une idée géniale, si elle ne devait ni parlé aux habitants. C’était quelque chose qu’elle n’avait pas pensé, au début.

Avant qu’elle puisse sortir de sa réflexion, une voix masculine l’interpela. Un vois grave et en assurance.  Une voix adulte et d’un âge mûre très mûre. Sentir cette présence et son raclement de gorge donnais froid dans le dos, mais se faire appeler garçon, ha non, la fille ne l’acceptait pas. Son estime de soit était touché. En se retournant vers cette individu, son regarde de mécontentement se changea en un regard impressionné et se disant qu’elle ne devrait pas faire de mouvement brusque finalement. Un Lucario mâle se tenait devant elle. Une musculature travaillé, et un poile était grisé par le temps, il devait être très vieux depuis tout ce temps. Qui était-il? Venait-il vraiment de ce village où elle allait? En tout cas, la lance de celui-ci disait qu’il fallait parler. Pas sûre que de se battre était une bonne solution, malgré que de se faire traiter de garçon, était un culte de se qu’elle est et une manière qu’il ne sait pas faire la différence entre une fille et un gosse.


-Je voulais juste qu’on m’indique où je suis… Dit-elle, un peu contrarié. Et au faite je suis une fille. Le nom Lucya ne ressemble pas à un nom de fille pour vous? Demanda-t-elle.

Elle n’avait pas trop l’air contente du comment elle était abordé, mais faut dire que voir un Riolu de dos n’était pas facile à distingué. Ses yeux rouge rubis montraient qu’elle ne voulait pas faire de mal, mais n’en faisiez pas si vous ne voulez pas vous battre contre elle.

-Et vous? Qui est vous? Demanda la jeune Riolu avec un ton interrogateur, à son tour.

Faut d’ire qu’elle n’avait rien de vu de pareille un mâle Lucario de tenait devant elle et trouvait ça admirable, malgré que pour elle, elle avait une certaine crainte. Une sorte de mauvais présage et des frissons dans le dos lui disait qui était sombre, enfin, ça lui donnait la frousse.
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 32
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Sam 14 Mai 2016 - 21:40
La réflexion que lui fit l'intruse, car c'était une jeune fille à n'en pas douter du timbre de voix et de sa réaction à l'énonciation du mot "garçon", laissa le Lucario perplexe. Autant d'audace et d'impertinence, ce pouvait aussi bien être l'apanage de la jeunesse que celui des Obscurs. Il ne laissa néanmoins rien transparaître de ses doutes, toujours fixant la jeune vagabonde d'un oeil averti. Elle n'avait, visiblement, rien à faire là. Et son excuse, bien piteuse, renforçait cette impression chez l'exilé qu'elle cachait quelque chose.

Néanmoins, il ne creusa pas davantage, préférant jouer le jeu plutôt que rester sur son terrain familier. Il n'aurait qu'à analyser son aura quand l'occasion s'en présenterait. Voilà bien longtemps qu'il ne l'avait plus fait, il avait besoin de s'entraîner.


- Encore eut-il fallu que j'eusse vent de ton nom, jeune fille. Car, même si ton nom sonne particulièrement féminin, je ne peux pas faire de déductions sur une information que je ne possède pas. Et je doute que tu sois suffisamment célèbre dans tout le royaume pour que tu considères ne pas avoir à dévoiler ton nom.

Le Pèlerin posa donc la hampe de sa lance à terre, dans une stature d'attente. La patrouille des gardes n'allait plus tarder à repasser. Il fallait faire vite.
Il se prit donc à répondre à la question de la jeune Riolu. Sans lui donner la réponse attendue, bien entendu.


- Mon nom n'a aucune importance pour toi, petite. Tout ce qui importe, c'est que tu veux rentrer mais que tu ne connais pas ce village suffisamment bien pour entrer sans être inquiétée. Moi, je le connais, je connais les gardes et je connais leurs itinéraires de patrouilles. Suis-moi, tais-toi, fais-toi discrète, et tu seras dans ce village en l'espace d'un instant.

Il s'avança donc soudainement et d'une allure si preste et vive que même le vent parut suivre péniblement le mouvement. Il dépassa la Riolu, d'un pas rapide, cadencé, et sans aucune sorte de rythme. Comme si chacun de ses pas devaient suivre un tempo erratique, ordonné par la remémoration du trajet des gardes. Comme s'il avait du mal à se rappeler où pouvait être les gardes et s'il allait devoir soudainement faire demi-tour.

Néanmoins, il patienta, collé contre la palissade en bois, attendant que la patrouille refasse un tour. Celle-ci arriva, se posta à l'entrée, attendit quelques instants. Le Lucario fit un bref signe à la Riolu, jusqu'à ce que la patrouille reparte finalement. Et, qu'enfin, Aändrej se mette à entrer dans le village, indiquant à la vagabonde de le suivre. Si tel était toujours son souhait de rentrer, néanmoins.
LucyaRiolu Chromatique
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 27
Points : 0
Niveau : 13
Féminin Âge : 15 ans
Classe : Vagabonde
Spécialisation 1 : Survivante Rang 1
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Ven 20 Mai 2016 - 22:22
Après un bref échange de paroles, la jeune femelle se sentit un peu vexé. Ce n’était pour dire qu’elle voulait être connu, mais juste qu’il comprenne qu’elle n’était pas un petit mâle Riolu, juste que celui-ci avait prit les paroles de Lucya sur un autre angle. Elle voulut l’ignorer, mais la présence du Lucario ne pouvait pas passer inaperçu. Un imposant loup, plus haut que la Helmienne et était prêt à l’embrocher, ne pouvait pas n’être qu’un fantôme. Mais celui-ci se calma et répondit à la Jeune Riolu, mais sans lui dire se que la femelle avait demandé. D’une manière rude, le grand mâle lui avait dit de le suivre en restant furtive. Lucya regarda le Lucario passer et le suivi. Après quelque minute à chercher ou aller. Le mâle bleu lui fit signe de stopper. Le temps que des gardes passent. En suite, elle reprit la marche quand le champ était libre. Dans quelque minute il serait dans le village. Du coup, Lucya regardait autour d’eux, voulant savoir si une connaissance à elle n’était pas là ou s’il avait quelque chose qui avait fait qu’il avait été pris par un garde ou elle ne sait plus quoi. Du coup, elle se demandait comment s’appelait le village.

-Vous savez comment se nomme le village?
Demanda-t-elle.
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 32
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Lun 23 Mai 2016 - 22:06
Le Lucario pénétrait donc enfin dans ce village qu'il chérissait tant. Ce lieu faisait remonter en lui une grande vague de souvenirs, une véritable lame de fond qui balayait toutes les défenses qu'il s'était construit pour se protéger de cette douce souffrance que représentait son foyer perdu par amour.
Il se revoyait en train de patrouiller avec quelques gardes, jetant des coups d'oeil avertis vers les étals, surveillant les enfants s'amusant dans la poussière. Le vent faisait voleter cette même poussière, sans qu'elle n'aille trop loin, rafraîchissant citadins et soldats en faction. Toujours la venue du printemps était synonyme de fête, d'un temps meilleur. Jusqu'à ce que les invasions commencent à devenir plus fortes, jusqu'à ce que la Corruption s'amuse à mettre un terme à tout ceci.

Ces lieux de vie d'où Aändrej avait vécu les meilleurs moments de son existence... Ils abritaient aussi les pires instants. Les combats, dans l'enceinte même des murs. Les morts jonchant les rues, Obscurs comme Helmiens, les batailles aux portes pour l'intégrité du bourg.
Arcanzie avait eu de très beaux jours mais en avait aussi vécu de biens sombres. Et parmi ces jours sombres, il y avait toujours eu des décès. Dont.. Telini...

Aändrej laissa s'écouler une larme vagabonde, qu'il balaya d'un revers de poignet. Toutes ces réminiscences ne durèrent que quelques secondes, mais elles avaient eu l'effet d'une vie entière sur la psyché du pauvre Exilé. Pour ce qu'il était venu faire ici, il n'y avait aucune chance qu'il ne parvienne à l'obtenir. Mais ça valait le coup de tenter, après tout... Le temps pouvait avoir épongé les blessures, lui ayant souffert plus que quiconque.

Oh, Arceus, pardonnez-le... Ce n'était pas la Corruption qui étreignait son coeur lorsqu'il a commis son fratricide... C'était la colère... La douce et simple colère... Et pas seulement car s'invitaient aussi la frustration, la déception, la rancoeur, la honte...
Et aujourd'hui encore, la honte le frappait très durement. Chaque jour passé à se souvenir de son frère était un quart de tour supplémentaire pour le couteau dans la plaie. Chaque jour qui passait, son deuil se rallongeait... Il ne méritait pas de souffrir plus encore, n'est-ce pas ? Il avait bien le droit à une seconde chance ?
Arceus... Puisse-t-il entendre tes prières, Aändrej... D'autres avaient probablement besoin de l'aide de votre Créateur. Aujourd'hui, tu n'avais aucun droit sur ce protectorat divin.

L'Exilé releva la tête et s'avança vers le village, se déplaçant vers le centre-bourg. Peut-être croiserait-il ses parents avant de croiser un garde. Peut-être...
Il tourna la tête vers la Riolu qui le suivait, répondait sur un ton plus que mystique à la question de la vagabonde.


- Arcanzìe. Ce village se nomme Arcanzìe. C'est ici que j'ai vécu, par le passé...

Il soufflait ce même vent printanier que dans ses souvenirs.
LucyaRiolu Chromatique
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 27
Points : 0
Niveau : 13
Féminin Âge : 15 ans
Classe : Vagabonde
Spécialisation 1 : Survivante Rang 1
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 29 Mai 2016 - 16:21
Après l’avoir rejoint, Lucya remarqua un silence inquiétant sur sa forme Évoluer, quand elle sera plus grande. Elle lui Posa sa question et remarqua une petite larme se faire et avait été balayé pas la patte du Lucario. Qu’est-ce qu’il avait? C’était se que le jeune Riolu se disait en le voyant. Elle le suivit, pas à pas, elle scrutait les environs et s’arrêta quand elle n’entendait plus les pas lourd du vieux mâle. Du cout elle écouta les dire de celui-ci. Elle comprit qu’il avait habité ici, autre foie. C’était pour cela qu’il était si mal en point! Penser qu’il revenait dans ce village lui donnait de lourd souvenir. Pourquoi avait-il quitté ces lieux d’ailleurs? Elle savait que le nom Arcanzie était le nom du village, au moins. Elle était plutôt émerveiller de cette place. Du coup, les pensées de la jeune Riolu lui traversaient l’esprit. Elle se retourna ver l’homme et se demandait se qu’il cherchait. Il avait l’air perdu dans un autre monde, malgré que la gamine le comprenne d’un coup. Elle suivit ses pas pour évité de se faire prendre et regardait un peu au allons tour, si un village était familière. Elle avait peine à croire mais elle ne savait pas où mettre les pattes, surtout qu’elle aurait aimé appartenir à un village ou être un élève de quelqu’un. C’était dur pour elle de vivre seul, en disant la vérité. Du coup, elle posa quelque question.

-Pourquoi vous avez quitté ce village? Pourquoi vous étiez revenue? Demandait la Riolu.

Elle voulait savoir et en même temps donner des sujet de discutions. Elle ne le connaissait pas et avait une soudaine envie de le connaitre finalement.
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 32
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Lun 4 Juil 2016 - 13:59
Il progressa plus encore, s'arrêtant par moment soit pour attendre qu'une patrouille ne les dépasse, sans les voir, soit pour attendre la Riolu qui observait les environs d'un air plus qu'enchanté.
Lui, le Lucario, suivait le trajet suivi par chacune des patrouilles avec une appréhension toute grandissante. Que se passerait-il dès qu'on le verrait ? On pouvait très bien le reconnaître, il n'avait pas si mal vieilli que cela, malgré les tempêtes de poussière des Landes Brûles. Si son pelage s'était vu incrusté de ces mêmes poussières, le faisant se griser, il gardait toujours une couleur assez distinctive. Son passé ici était commun à tous les habitants. Cela ne faisait aucun doute.

Il ne réfléchit guère plus, quand il entendit les questions. Il n'était pas d'humeur à subir un interrogatoire mais ça lui permettrait certainement d'oublier le reste.


- J'étais parti pour régler une affaire particulière. Elle a duré de longues années avant que je ne revienne finalement ici... Pour savoir comment tout a changé, peut-être... ou tout simplement pour essayer de me faire pardonner mes erreurs. Tout ça n'est qu'une succession de peut-être...

Il progressa un peu plus jusqu'à atteindre le centre-bourg. C'était bien jour de marché. Les premiers étals l'avaient déjà renseigné sur la nature de toute cette activité mais il en était à présent certain. Différentes banderoles et toiles servaient à protéger du soleil, les marchands présentant leurs produits avec une rare inspiration.
Sa mère vendait très certainement ce qu'elle avait pu concevoir. Et son père, lui, devait probablement s'amuser à se promener entre les étals et à observer les nouveautés des marchands. Cela quand ses parents n'étaient pas à table pour se restaurer. Et quand un client ne venait pas les importuner en plein milieu du repas pour poser une question ou effectuer un achat.

D'autres souvenirs perduraient encore. Ils étaient peut-être douloureux mais... Ils avaient ce petit quelque chose qui soulageait le vétéran. Comme cette éclaircie en plein milieu de la tempête. L'idée même qu'il pouvait exister des jours où rien de mal ne s'y produisait. Où il n'y avait que le quotidien, simple et agréable, agrémenté de surprises rompant l'instauration d'une routine.


Aändrej's Theme

Aändrej assure votre survie en Vert Espoir (#009933)
LucyaRiolu Chromatique
Date d'inscription : 01/05/2016
Messages : 27
Points : 0
Niveau : 13
Féminin Âge : 15 ans
Classe : Vagabonde
Spécialisation 1 : Survivante Rang 1
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)  Dim 14 Aoû 2016 - 21:23
Écoutant les dires du Lucario, Lucya ne savais que trop penser. Malgré qu’elle le suive à la trace et qu’elle le regarda un peu tout en l’écoutant, si se n’était pas de regarder ailleurs et que les questions s’en mêlent. Elle le trouvait bien vieux et aussi, bien en piteuse état pour avait fait ce qu’il avait dit. Et pourquoi il ne pouvait pas entrer comme tout le monde si c’était d’avait fait un long voyage et d’entrer sans se faire voir. Elle fut assez confuse, mais elle ne pu continuer ses question car elle voyait que ça l’énervait. Sont discoure était bien compliquer pour cette petite tête. Durent son chemin elle pensa à les mots du vétéran se disant qu’il devait être un exilé, cherchant à se faire pardonné. Lucya pouvais maintenant comprendre les dire.

Arrivé vers le centre du village, là règne un totem avec une très grande horloge, la Riolu oublia qu’elle suivait le Lucario et avança vers l’endroit ou se trouve la grande horloge. Fasciné par la grandeur et le coté mystique pour la jeune fille, elle en était un peu hypnotisé. Mais son attention fut soudaine quand elle entendu des bruit de pas. Son oreille bougea un peu montrant la direction ou était le bruit et pouvais déduire que la personne venait dans leur direction. Sans trop demander qui c’était et par peur. Elle se dirigea vers des boites empilées et resta caché. Bien sûre, le Lucario l’avait vu, mais ne s’en plaignait pas. Elle ne voulait pas se faire voir par un individu inconnu et espérait que son allier ne la trahirait pas. C’était pas le fait qu’elle ne faisait pas confiance, mais étions rassuré que rien de louche se produirait. Espérons qu’il saura se qu’il faisait.

L'Exil du Fils Prodigue (PV Lucya - Aändrej)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le retour d'un fils prodigue.
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Le fils de Michel François a été assasiné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Zone Médiane :: Prairies de l'Espoir-