Partagez|

Aändrej, le Pèlerin Exilé

avatar
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 33
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aändrej, le Pèlerin Exilé  Ven 22 Avr 2016 - 21:38
Aändrej
Identité
Espèce : Lucario
Type : Combat / Acier
Spécificité : Le nom se prononce Ayanedréï
Âge : 50 ans
Sexe : Masculin
Classe : Exilé
Spécialisation : Chercheur d'Obscurs Rang 3 À l'appréciation des juges, mais c'est le rang max souhaité (classe apparentée Chasseur)
Lieu de naissance : Un petit village, au bord du Détroit Saphir, au sud de Larkos, dans les Prairies de l'Espoir
Mon physique
Rien de plus classique pour ce Lucario. Il est particulièrement fin, endurant, résistant. Il a de quoi tenir le coup pour les combats qui durent longtemps, sa vivacité n'étant jamais entamée à moins qu'il ne soit blessé dans les premiers temps.
Il a le profil type d'un combattant, l'allure d'un guerrier à qui l'on ne peut pas tenir tête sans en prendre pour son grade. Peu de personnes peuvent se vanter de s'être battu contre lui et de l'avoir vaincu, sans user d'attaques particulières. C'est un individu qui a besoin de se placer au corps-à-corps, en toutes circonstances.
Les couleurs de sa fourrure sont les mêmes que pour un Lucario lambda. Pattes, tête, bras et queue sont bleus, la nuance variant selon l'emplacement. Le torse présente une coloration bien plus clair, mi-or mi-beige. Et inutile de parler de ces pointes qui font de ces individus des Helmiens voués au combat.

La différence notable entre lui et la plupart de ses semblables, c'est cette aura qu'il dégage, ce semblant d'autorité qu'il ne cherche pas à imposer. Pis que ça, malgré la couleur de ses yeux, il en serait presque digne de confiance.
Son âge ne l'aidant guère dans sa gestuelle et dans la réalisation de ses mouvements acrobatiques (car c'est un sacré acrobate), il gagne néanmoins en sagesse et en maîtrise de lui-même, son temps passé en exil lui ayant valu de sacrés moments de réflexion. Aussi sa stature dominante n'est-elle là que pour intimider ceux qui voudraient lui chercher des noises. Sa fourrure a tendance à blanchir graduellement au fur et à mesure que le temps passe, le bleu devenant cyan et le beige-or blanchissant petit à petit.
Mon caractère
Son passé se résume à une liste non-exhaustive d'idéaux communs à tous les jeunes se cherchant une raison de vivre. La liberté, l'exclusion des Corrompus hors de leur territoire, la reconnaissance en Arceus, l'idée du bien commun, l'éternel conflit entre le Mal et le Bien…
Aändrej a vécu de longues années, durant son enfance, à choisir entre qui du Chasseur ou du Survivaliste il tiendrait. Les événements qui le conduisirent au rôle du Chasseur n'étaient guère exceptionnels en soi. C'est la naissance de son petit frère Vilimat qui le poussa à assurer la protection de son cadet.
À partir de là, les responsabilités pour le jeune Helmien se sont accumulées sans qu'il n'en soit perturbé plus que cela. Il s'est toujours montré honnête, franc, sincère, honorable.

Le reste de son histoire s'est écrit selon un format assez dramatique. Suite à plusieurs missions, il aura rencontré une Evoli avec laquelle il passait le plus clair de son temps, la suite se révélant être le cliché des plus absolus. Il ne perdait pas ses qualités de jeunesse, perdant peut-être cette innocence qui lui avait valu d'écouter les contes de ses aînés avec des étoiles pleins les yeux. Il se montrait plus attentif aux besoins des autres, soucieux d'user de cette capacité héréditaire chez les Lucario pour lire les impressions générales chez ses compatriotes. Il était, alors, guère impossible de lui mentir sans qu'il ne se montre suspicieux. Il aurait pu devenir un excellent Chercheur d'Obscurs si le destin ne s'était pas montré si cruel.

Les événements qui l'ont amené à ce qu'il est aujourd'hui sont… Difficiles à raconter, pour lui. C'est un pan de son histoire qu'il préfère taire, cherchant à se rassurer lui-même en racontant ses exploits de jeunesse plutôt que dévoiler ce qui l'a poussé à s'exiler. Il se montre peut-être trop fier, devant les autres. Arrogant, à n'en pas douter. Cynique, n'hésitant pas à être désagréable quand on vient le déranger par pure curiosité. Devant un groupe d'Helmiens, il niera l'existence d'Arceus en bloc, raillant et moquant les prières et les rituels des prêtres quand il en verra. En son fort intérieur, il espère toujours, continuant toujours de prier pour le salut des autres, pour combattre l'infection qui le ronge chaque jour et qui gagne toujours plus de terrain.

Il a peur de mourir, comme tout à chacun, mais il bien plus peur de ce qu'il pourrait commettre en basculant de l'autre côté. Il se montrait, au début de son exil, très casse-cou, sans aucune peur du risque. Mais il a failli basculer pour de bon et reste terrifié à l'idée de perdre tout ce qui peut le définir en tant qu'être vivant non-damné. À présent qu'il vit en ermite, il s'aventure avec modération sur les Terres Corrompues, cherchant l'origine de ce mal qui le ronge. Et comme il était de ceux qui pourchassaient les Exilés pour les abattre à vue, il sait ce qui l'attend si on le voit sur ces terres damnées. Bien qu'il soit encore maître de ses moyens, toujours plus taciturne d'heure en heure, désagréable à la conversation, il n'en reste pas moins un simple Helmien égaré en quête de rédemption que ses concitoyens lui refusent.
Il ne comprend à présent plus le système défendu par les Chasseurs, qui est d'exiler tous ceux qui s'aventurent trop près du Mal, et cherchent à défendre les parias qu'il est toujours possible de ramener du bon côté de la barrière.
Mon histoire
Aändrej est né dans une petite bourgade au sud de Larkos, dans les Prairies de l'Espoir. Le village bordait le détroit, offrant au jeune enfant un paysage particulièrement splendide, en dépit des raids pouvant être effectués par les pirates ou les Corrompus réussissant à braver l'environnement.
Ses parents s'avéraient être deux Lucario, sans grande distinction particulière, si ce n'était que le père était un Survivaliste aguerri et la mère une Artisane plutôt douée dans la métallurgie et l'herboristerie. En fait, la rencontre des deux parents s'était déroulée de façon assez originale. L'un avait besoin d'un composant pour son arme et l'autre était passée maître dans l'art de forger ce genre de composant. Aussi, quand l'artisane Quev conçut la pointe de lance du Lucario, Meralt y trouva accroché un billet doux, lui étant adressé. Il ne le dépliait alors que lors de sa mission, dans l'environnement hostile qui se présentait alors sous ses pattes. Et c'est ce qui le convainquit de rallier au plus tôt le petit village par lequel il était passé se ravitailler.
C'est ainsi que naquit Aändrej, d'une union tout à fait normale mais d'une façon des plus originales.

Son enfance se déroula plutôt sommairement. Ses parents l'éduquèrent comme il le fallait, lui inculquant les notions classiques pour tout enfant ayant à apprendre la vie en société. Le seul point noir sur ce tableau restait celui de ses yeux et de son tempérament. Jeune, il était particulièrement timide. Avec un tel caractère introverti, une propension à se venger par la violence quand on lui causait du tort et ses yeux rouges, il n'était pas étonnant que les enfants l'évitent en le traitant d'Obscur. C'est ce qui le poussa alors, dès son plus jeune âge, à vouloir intégrer la Chasse, devenir un Chasseur, peut-être même devenir le meilleur d'entre eux. Puis vinrent les souhaits de son père, ce dernier désirant que son fils suive ses pas et devienne un Survivaliste. Aimant énormément sa famille, Aändrej fut tiraillé entre son désir de prouver qu'il avait toutes les capacités requises pour se battre et aider la communauté et le souhait de son père. Pieux qu'il était, il priait Arceus de l'aider à faire son choix, requérant son soutien chaque nuit avant d'aller dormir. Ce soutien lui vint, cependant pas sous la forme à laquelle il aurait pu s'attendre de voir. Non pas qu'il ait pu être naïf au point de croire qu'Arceus apparaîtrait en personne. Mais la requête formulée reçut une réponse, représentée par la naissance d'un frère pour le jeune Riolu. Ainsi, alors qu'Aändrej était âgé de onze années, son frère Roharran poussa son premier cri, symbolisant sa venue au monde. Pour l'aîné, il était cette réponse de ce dieu, une sorte d'artefact vivant qu'il lui fallait à présenter choyer et protéger. Son choix se porta un peu plus vers la Chasse. Son jeune frère possédait, malheureusement, ces mêmes yeux rubis. Le fait le plus marquant pour Aändrej restait alors son évolution, à la naissance de son cadet.
Plus tard, quand un Chasseur vint se ravitailler au village, il narra ses aventures aux petits groupes de villageois. Bien que le Lucario ne se soit jamais souvenu du nom et de la race de ce Chasseur, il restait très important dans sa vie. Toujours persécuté par ses camarades, il demanda au Chasseur s'il savait différencier un Obscur d'un Helmien non-infecté. Il se souviendrait toujours de ce rire du traqueur qui lui avait alors rétorqué que, malgré l'apparente couleur de ses yeux, elle ne représentait pas le tempérament agressif d'un Obscur. Il avait même rajouté qu'avec de tels yeux, le Lucario pourrait se mouvoir sans gêne parmi les Obscurs, agissant tel un infiltré parmi les infectés. L'idée plaisait grandement à l'enfant qui rentrait tout juste dans la période d'adolescence.

Aändrej, alors grandissant et épris de l'idée de libertés individuelles, confia à son père vouloir devenir un Chasseur pour pouvoir protéger leur village. Meralt, bien que déçu de ne pas voir son fils devenir un Survivaliste, restait néanmoins fier de le voir tracer ses propres pas et prendre en main son destin. Avec la bénédiction de ses parents, le Lucario partait à l'aventure, devenant l'apprenti pendant un certain temps d'un Galifeu assez bavard et bien peu pédagogue. Aändrej finit par devoir apprendre tout l'art des Chasseurs seul. Au début décontenancé par la manière dont il pouvait s'y prendre, le Lucario finit par obtenir de bons résultats, autodidacte qu'il était. Il finissait peu à peu par sentir les prémices de l'avancée de la Corruption chez certains Helmiens, notamment les Chasseurs et Survivalistes rentrant de mission. Son pouvoir latent de Lucario lui permit notamment d'affiner ce détecteur d'infectés.
Durant son apprentissage, il finit par changer de professeur, devenant l'apprenti d'un Roucarnage. Puis, lassé de voir que la plupart des Chasseurs n'avaient que peu de considération pour les nouveaux venus, Aändrej finit par faire cavalier seul. Apprendre sur le tas lui permit de découvrir de nombreuses choses, en plus de commettre de nombreuses erreurs. Il partait alors en mission avec quelques vétérans, afin d'observer leurs méthodes et d'en tirer des conclusions. À ce moment de sa vie, il était alors âgé d'une vingtaine d'années.

Il grandit bien plus, devenant ce qu'il avait toujours voulu être. Sa réputation s'affermit et on commençait petit à petit à parler de lui comme d'un bon élément. Il ne s'arrêtait jamais, pourchasser les Obscurs et combattre les Corrompus étaient, pour lui, plus qu'une vocation. C'était là son mode de vie. Quand on avait besoin de quelqu'un pour détecter les premiers signes de la Corruption, lui était là pour répondre présent. Il faisait toujours ce qu'on pouvait lui demander, voire même mieux encore. Et s'il ne s'était jamais fait d'amis, durant ses voyages, il avait toujours pu compter sur sa famille pour le soutenir. Il rendait souvent visite à ses parents, priant chaque jour qu'il ne leur arrive rien pendant ses voyages. Son frère avait grandi et souhaitait devenir un Survivaliste, au plus grand bonheur de leur père. Il avait, en tout cas, toute l'intelligence qu'il fallait pour réussir. Et c'est ce qu'il finit par devenir, disparaissant presque aussitôt dans la nature comme l'avait fait son frère quelques années auparavant.
C'était pendant l'un de ses arrêts dans son village natal qu'Aändrej rencontra Telini, une Evoli au beau pelage brun, elle aussi Chasseresse. Le courant passa relativement bien. Tant qu'ils commencèrent à partir en mission en binôme, elle reconnaissant les monstres, traquant les Corrompus, lui détectant les infectés et se battant pour protéger la Chasseresse. Leur camaraderie évolua bien vite en une grande amitié. Et cette amitié se mua en une chose bien plus forte qui força l'un et l'autre à s'établir, au moins pour un temps, dans le village natal du Lucario. Leur idylle avait fait naître un petit Evoli qu'ils nommèrent Conrad, en mémoire du père décédé de Telini.

Le couple s'était juré de ne se séparer sous aucun prétexte, Aändrej finissant par se dire qu'il deviendrait un garde pour le village. Trois ans s'écoulèrent, Aändrej atteignant l'âge de vingt-neuf ans. Son fils avait à ce moment sept ans, partageant bien plus de traits physiques avec sa mère qu'avec son père. Mais de ce dernier, Conrad avait hérité de ses yeux rubis.
Le destin choisit alors de s'acharner sur eux. Par une nuit de tempête, la garde sonna l'alarme. Un raid pirate s'opérait sur le village, les bandits mettant la main sur ce qui pouvait avoir de la valeur ou sur les jeunes Helmiens pouvant représenter de bons membres d'équipage. Alors tout juste membre de cette garde, le Lucario combattit pour le village sans penser une seule fois qu'il puisse arriver malheur à sa famille. Les bandits sonnèrent le repli, laissant le bourg complètement exsangue. Rentrant chez lui pour calmer sa compagne et son fils, il ne trouva que le corps inerte de Telini. Elle lui expliqua, entre deux toux sanglantes, le rapt de leur enfant. Elle portait de nombreuses blessures, comprenant des blessures à l'épée, souillant le pelage brun d'un sang aussi rouge que les yeux du garde.

Le jour suivant le raid, on ne retrouva pas le Lucario. Il avait emporté arme et vivres, délaissant le corps de sa compagne près du lieu de culte du village. Ses parents le cherchèrent partout, en vain. Il n'y retourna jamais.

Le Chasseur avait fini par retrouver les pirates s'étant attaqués au village. Après plusieurs mois de traque, il avait pu retrouver leur trace. Il avait dû faire plusieurs retours dans des villages côtiers pour se ravitailler et affiner la pointe de la lance empruntée à son père. Mais cette fois-ci, il était prêt à venger la mort de Telini et à récupérer son fils.
Néanmoins, tout son plan ne se déroula pas comme prévu. S'il avait réussi à massacrer tous les pirates, puant la Corruption comme jamais, il n'avait pas prévu de devoir affronter une figure familière comme chef de la bande.
Son propre frère était à l'origine de l'attaque de leur village natal. Et pis que tout, à cet instant, les yeux rouges de son frère ne témoignaient plus du respect du cadet envers son aîné mais un mépris grandissant pour l'incarnation de l'ordre et de la justice. Son frère s'était échoué de l'autre côté de la barrière sans y revenir. Il ne restait plus à Aändrej qu'une chose à faire. Le combat qui s'ensuivit, lui-même ne s'en souvient pas. En tout cas, c'est ce qu'il prétend toujours à ceux qui ont la chance de l'en entendre parler.
Mais il finit par vaincre le présent d'Arceus, il élimina Roharran. Il tua son frère, se parjurant en commettant un fratricide.


Il ne retrouva jamais son fils.


Le Chasseur, déstabilisé par l'abandon d'Arceus, s'exila de lui-même suite à son crime. Même justifié, il avait mis à mort son cadet. Il avait besoin d'être seul. De ses trente-six ans à ses quarante-neuf ans, Aändrej vécut seul, en parfaite autarcie, loin des troubles de Zyn's Helm, préférant réfléchir. Bien que son frère, dans ses derniers instants de lucidité, lui avait avoué n'avoir jamais trouvé son neveu, l'Exilé volontaire n'avait pas trouvé la force de repartir à la recherche de son enfant, encore chamboulé que son propre sang ait pu commettre un massacre chez eux.

Depuis lors, il vit à l'écart, la vue de la cité des Terres Corrompues l'attirant chaque jour tant ses mystères l'intriguaient. Il croyait toujours en Arceus, sa foi ayant seulement souffert d'une longue période de doutes et d'un temps pour se remettre de ces événements.

Et c'est également sa foi qui venait à le convaincre que l'ultime étape de son voyage se trouvait être les Terres Corrompues, son pèlerinage au nom d'Arceus vers sa propre damnation pour son fratricide.
Sur moi
Pseudonyme : De nombreux noms pour un seul voyageur
Mot de Passe (il y a 4 mots. Contexte, Règlement, Classes, et Carte !) : La triche c'est mal, je devrais presque te demander d'y retourner, mais... Validé.
Comment êtes-vous arrivé ici ? Pub, opération marketing, tout ça tout ça
Que pensez-vous du forum ? Pas pour habitude de juger dès le premier rendez-vous. Mais m'est avis qu'il y a encore matière à creuser sur l'ergonomie.
Autre chose ? Je suis exceptionnel, ça compte ?
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Aändrej, le Pèlerin Exilé  Ven 22 Avr 2016 - 21:46
Bonjour et bienvenue parmi nous !
Un Lucario, génial. °w°

Tout ceci me semble bien prometteur. J'attends la fiche avec impatience. Bon courage pour la faire ! o/


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Aändrej, le Pèlerin Exilé  Dim 24 Avr 2016 - 13:18
Bon, bon, bon... On dirait que cette fiche est finie ! ~

Alors. Déjà, jouer un Exilé (assez âgé de surcroît), ça donne un bon ton au début de la fiche, donc j'ai déjà un excellent sentiment. On commence sur une description physique intéressante. Je regretterais le fait que le mental ne soit pas vraiment un mental -il donne des traits de caractère, mais j'ai surtout eu l'impression que c'était un "teasing" par rapport à l'histoire plus qu'une véritable description mentale. Le fait de vouloir raconter son évolution mentale est un risque parce qu'au final ça donne un rendu d'histoire/mental et trop souvent, l'histoire prend le dessus (comme ici à mon goût). Mais. Cette histoire. AAAAAH. Elle est for-mi-da-ble. Sincèrement, j'adore. Très bien maîtrisée, correctement réfléchie, on s'attache au personnage et le twist scénaristique de fin est très bien choisi. C'est vraiment quelqu'un qui m'a touché et franchement, j'adore. Impatient de voir ce que ça donnera une fois in-RP, sincèrement. ^^

Du coup... J'accorde la classe, la spécialisation, et le droit de RP ! \o/
Pour la fiche et le tout... On va partir sur un sympathique niveau 39, oui oui oui. ~
Au plaisir de te voir commencer à RP. ~
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aändrej, le Pèlerin Exilé  

Aändrej, le Pèlerin Exilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le guide du pèlerin de SJDC
» Zaknafein l'exilé [Validé]
» SOS Lavalas: A quand le retour des exilés et des extradés?
» exilée sur le sol au milieu des huées.
» Neesha Talfrayn ♣ Une femme exilée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Actives-