Partagez|

Sauvetage [ PV Orios ]

avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sauvetage [ PV Orios ]  Jeu 1 Déc 2016 - 20:17
Une seule fois Testa avait subie telle douleur: Lorsque la Source, la Mère des Osselait, l'avait vaincu lors de l'attaque des Falaises du Vent. Jamais, ô ça jamais, il n'aurait cru devoir endurer une telle douleur une nouvelle fois.
Et pourtant, la dure réalité des choses fit qu'il le dû, et actuellement, il en souffre, mais pas que de douleur, non, il souffre de son inconscience.

La Terre-Mère avait repris son dû, et l'avait rendu au centuple !

Testa était encastré dans la roche, écrasé, broyé par la crevasse qu'il avait lui-même créée. Oui, cette fissure dans la colline de pierre était de sa faute, et ce, des deux façons: Volontaire et involontaire !

On en apprendra bien plus quant aux réels déclencheurs quand Testa trouvera - s'il survit - un compagnon à qui se confier, ou à qui expliquer.
S'il survit ou s'il revienne en un seul morceau, lequel morceau ne pouvait que se sentir à l'étroit, car privé de jambes puissantes et d'un bras plutôt utile. Oui, en effet, la seule partie visible du Testa, c'était son épais crâne et un bras qui ne pouvait que se débattre. Et malgré sa résistance naturelle physique, et musculaire qu'il avait forgée de par ses entraînements, il ne pouvait qu'endurer le pauvre sort que son inconscience lui avait fait subir !

Le garde de Larkos hurlait ! Oui, lui qui voulait protéger, il se rendit compte qu'il ne pourrait plus jamais s'il ne survivait pas à cette épreuve. La crevasse ne s'écrasait plus sur elle-même, mais elle restait assez serrée pour que malgré tout Testa ne puisse plus utile que la partie haute - et encore - de son corps massif !

Alors il criait pour continuer sa vie. Il criait car il souffrait. Il criait parce qu'il avait été idiot. Il criait parce qu'il avait peur, et il criait pour appeler à l'aide.

Qu'Arceus envoie une âme charitable pour déloger la tortue, ou qu'Arceus ne le laisse périr de par son insolence envers la Terre-Mère ! Testa comprendrait le choix divin, quoiqu'il soit, mais parce qu'il ne veut pas mourir avant d'avoir pu voir la fin des Sources, il pria.

D'une main, il priait en hurlant. A la volonté d'Arceus, il survivra.





Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
OriosMaganon
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 22
Points : 0
Niveau : 35
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscur Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Jeu 1 Déc 2016 - 21:12
Quel paysage superbe !!

Le char de Ho-Oh était à son apogée, il allait tout juste commencer se chute à travers le carcan céleste lorsque je me décidais enfin à faire une pause sur un rocher en bord de route. C'était une des ces froides journées d'automne-hiver qui ne sont agréable qu'aux heures de pointe de l'astre de feu, une de ces journées où les couleurs vous semblent fades, tristes et sans goûts. Une douce brise venait arracher les dernières feuilles résistant au mordant du givre et de l'humidité. L'herbe était morte, arraché à la vie par le piétinement incessant des différents êtres du coin : Corrompus, Obscurs, villageois, pokémons sauvages et j'en passe. La terre était marqué de fer rouge par des lacérations sans vergogne. Les griffes, les roues, les dents, les bêches, les piques, les lames, et j'en passe encore. « Le monde aurait bien besoin de renouveau » pensais-je. Car, comme tout un chacun le sait, après l'hiver vient le printemps, vient la renaissance, vient l'espoir d'un monde meilleur sous de divins rayons bienfaisants. Je me permis d'imaginer le futur, fermant les yeux quelques instants : je voyais des champs verdoyant, superbement bien chargé en espoir et en courage. Je voyais des cités prospères, paisibles, ne se préoccupant que du bonheur de ses citoyens. Je voyais un enfant courir, jouer, rire avec ses compagnons. Et je vis ensuite un sourire monstrueux sur le visage de cet ange. Je revis les champs, la cité, les enfants, se consumant jusqu'au dernier dans les flammes noirs de la corruption, de l'enfer qu'était ces abominations. Je ré-ouvrais les yeux dans un sursaut. Encore ces maudites hallucinations. J'attrapais en vitesse une gourde presque vide de rhum pur et la descendait cul-sec. Ça allait beaucoup mieux.

Je secouais la tête et me relevais promptement. Il était temps de repartir. Si j'étais venu ici, à la base, ça n'était, officiellement, que pour la routine (et officieusement pour faire une tournée des bars de la région), pour vérifier qu'aucun Corrompus ou Obscurs n'avaient percé le front entre les collines et la forêt Émeraude. De plus, je m'assurais que chaque petit patelin visité respectait scrupuleusement les ordres laissés par les gardes de la zones. J'effectuais aussi « une prise de température » de leur niveau de corruption, accompagnant parfois un Tenefix, un Malosse ou même un Persian hors du village pour une plus ample vérification, et si, besoin un nettoyage dans les règles de l'art. Pour l'instant, j'avais décompté un Persian, un Mascaïman et un Vostourno qui aurait été susceptible de tomber dans les griffes du mal. Je les en avais empêché. J'avais même confondu un Coxyclaque totalement corrompu. Il n'a pas eu le temps de réagir. N'empêche, ça fait beaucoup de pokémon de type ténèbres touché. Enfin moi, je dis ça, je dis rien. Je continuais donc ma marche dans la lande et la bruyère automnale.

Je marchais tranquillement, flânant comme un rêveur sur le bord de la mer, lorsque j'entendis un hurlement déchirant. Je cherchais du regard d'où ce cri de désespoir pouvait parvenir, et j'en arrivais à la conclusion qu'il venait d'une déchirure de la Terre, à quelques pas de là. Je fonçais alors sans réfléchir, ne voyant personne au alentour de la brèche. La lumière n'était pas très forte au fond du gouffre, mais la bête hurlante ne se taisait pas. J'allumais une petite flammèche et ce que je vis m'étonna alors. Un(e) Mégapagos emprisonné(e) coincé dans un interstice de roche. Sans émettre aucun jugement, je réfléchissais à un moyen de le sortir de là. Les pierres semblaient solides, mais je ne pensais pas qu'elle arriverait à résister à une chaleur extrême. Maintenant, la question était de savoir si oui ou non le/la Mégapagos arriverait à supporter ce que je comptais faire uniquement en se basant sur son type Eau et Roche. Je connaissais sa quadruple résistance à mes attaques, merci bien. J’espèrais juste que ce pokémon n'était pas un obscur, sinon, je pouvais dire adieu à ma vie. C'était aussi pour voir son éloquence et ses paroles que je lui énonçais mon plan. Il valait mieux le/la prévenir de mes intentions, peut-être aurait-il/elle une attaque qui lui donnerait une protection supplémentaire contre la fournaise qui allait s'abattre sur ces quelques mètres carrée.

"Du calme" lui demandais-je gentiment "Je vais tout faire pour vous sortir de là. Voilà, je pensais ramollir assez la roche pour vous permettre de sortir de votre étau. Mais j'ai un peu peur pour votre état en suivant. Alors si vous avez une protection à installer, c'est le moment mon ami."

Je n'avais pas vraiment d'autres idées. Le village le plus proche n'était pas si proche de ça, la lande était déserte, pas une âme charitable à l'horizon. Enfin, peut-être qu'une autre idée plus judicieuse me parviendrait à point nommé.
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Sam 3 Déc 2016 - 1:55
Testa sombrait lentement dans la pire - même si attendue, et de toute façon inévitable - des obscurités: Oui, alors qu'il souffrait, la mort elle-même tendait ses bras vers la tortue écrasée. Même dans la douleur, il continuait de crier, et au fur et à mesure, ce ne fut pas sa volonté de survivre qui s'atténuait, mais ses forces - ses forces physiques - qui venaient à manquer, indubitablement.
Il ne s'arrêta tout de même pas, et hurlerait - toujours dans une optique de signal - jusqu'à ne plus pouvoir s'il le fallait, et passa alors plus de trente minutes à attendre une âme charitable, ou alors un corrompu prêt à tout pour achever le massif être de pierre et de chair.

Et Arceus amena alors quelqu'un.

Testa ne reconnut pas tout de suite la silhouette qui se dessinait. De toute façon, ses paupières écrasaient déjà le bas de la pupille à se moment-là, ou étaient toutes proches de le faire. Il distingua cependant quelqu'un de plutôt fort - de type " avec des épaules suffisamment larges " - et voulut alors engager une conversation avec pour lui demander aide.

Sa gorge en décida autrement, et rien de plus qu'un râle d'agonie ne s'échappa. Il ne l'avait pas remarqué, mais il avait déjà cessé de crier, et rien ne put alors remplacer ses complaintes lugubres.

L'helmien - sauveteur ? - s'approcha. Il analysa la situation de prime abord, et ensuite se permit d'intervenir. Testa regagna courage et espoir: Pas qu'il se sentait condamné, non, il lutterait jusqu'à la fameuse mort, mais qu'il ne pouvait physiquement pas endurer tels supplices longtemps ! Aussi, alors que la silhouette lui parla, il ne réfléchit pas. En fait, ce ne fut pas comme s'il avait tout entendu.

Les seules idées qu'il eut entendues, ce furent " Je vais tout faire pour " - et il en déduisit les bonnes intentions de la personne - " "ramollir assez la roche pour vous " - une proposition d'aide, supposait-il et acceptait-il déjà - et " protection ".

Ce dernier mot galvanisa Testa. Ce mot signifiait tant pour lui ! Lui qui avait fait le serment de protéger quiconque, lui qui voulait devenir fort pour protéger les autres, lui qui rêvait de devenir le mur imprenable qui entourerait et empêcherait les faibles de trépasser, lui qui alors s'était autodétruit à cause de son imprudence !

Il était l'homme à protéger et secourir. L'idée de jouer le rôle inverse le désola: J'ai échoué, se dit-il.

Mais bien loin l'idée de ne pas vouloir accepter l'aide, et au contraire ! Si Testa le voulait, c'était en plus de survivre, de pouvoir devoir quelque chose à cette silhouette ! Oui, d'avoir une dette. Il n'y a rien de plus motivant et de plus contraignant qu'une dette, quelle que soit la situation. Cette personne qui le sauvera, elle pourra se vanter d'avoir quelqu'un pour éternellement la protéger, comme il le fit lui-même dans le sens inverse.

Testa ouvrit les yeux au maximum de ses réduites capacités. Il souleva sa lourde mâchoire de pierre et articula du mieux qu'il pouvait:

-...Faites...

Ce n'était pas un ordre, c'était sa dernière volonté. Peu importe les risques, peu importe les objectifs de la silhouette, peu importe les différences de cultures entre les deux individus, une fois la scène passée, si Testa survivait, il y aurait rendu de la part du garde de Larkos.

Testa n'a qu'une parole, et pour pouvoir continuer de l'exprimer, il est prêt à prendre tous les risques.


Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
OriosMaganon
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 22
Points : 0
Niveau : 35
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscur Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Dim 4 Déc 2016 - 22:50
Un long frisson me parcourait le dos … Des gouttes de pluie sans doute.

Je dus avouer que le fait que le prisonnier de cette entrave de pierre (que je vais dorénavant me permettre de nommer par un pronom masculin pour des raisons complétement arbitraire) hurlait sans interruption, et sans énoncer aucun mot intelligible m'a fortement refroidi (mentalement bien sûr, ne soyons pas stupide). Cette créature poussait des cris que j'avais trop souvent entendu sortir de la bouche d'Obscur complétement annihilé sous les coups de la Corruption. Et il était hors de question que je meurs aujourd'hui. Je ne tenais absolument pas à ce que des lâches et des gens qui tiennent trop à leur vie pour prendre des risques forment le fer de lance de l'espoir à ma place. La population devait être sûr de pouvoir compter sur ses gardiens. Parce qu'il suffisait qu'un seul abruti dans nos rangs déserte, tombe dans l'autre côté, ou même juste fasse mauvaise impression, pour que les opinions se retournent contre nous, pour que les honnêtes pokémons crient à la décadence et fassent un scandale qui ternirait aussi les autres chasseurs. Cela ne serait pas tolérable. Mais je digresse.

Alors enfin, quand finalement le Mégapagos énonça simplement son envie de vivre par un simple mot, je fus rasséréné. Je pouvais commencer mon œuvre. Mais un problème se posa à moi. Un Mégapagos, aussi sain d'esprit soit-il, ça pèse une tonne non ? Ce fut un constatation assez douloureuse : Je n'étais actuellement pas assez fort pour soulever le captif. Je soupirais. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas utilisé cette attaque. Mais laissez moi vous expliquez : si ma famille a fait fortune, ça n'est pas parce que ses matériaux étaient plus attractifs et leur résistance plus grande, mais c'était parce qu'elle n'employait en aucun cas des ouvriers, permettant aux prix finales de défier toute concurrence. Mais par quel miracle pouvait-on tirer, fondre, et façonner des tonnes de métaux aussi aisément. La réponse : Cognobidon. Une attaque qui rendait tout plus simple, mais qui, il était vrai, affaiblissait beaucoup l'utilisateur. Mais les membres ma famille n'était en aucun cas des guerriers, alors cela ne les dérangeaient pas le moins du monde. Je dois avouer que dans cette situation, l'héritage familiale allait me servir.

Sans hésiter plus longtemps, il était temps d'agir : Je concentrais alors tout mon pouvoir en jouant sur le diamètre de mon ventre plutôt enrobé, et sentait mes forces se canaliser dans mes bras. La partie pouvait commencer. Je me positionnais pour pouvoir faire fondre comme il fallait la roche qui maintenait le pauvre Mégapagos prisonnier. Enfin, j’espérais qu'il ne souffrira pas trop de la chaleur dégagée. Mais finit le tergiverser !

Je plaçais mon bras sur le bord droit de la crevasse, continuant de le rassurer sur la pérennité de mon initiative. Alors je lâchais une attaque Ebullilave contre la paroi de roche, et attendait qu'elle fonde en augmentant de plus en plus la puissance autant que ma position et mes capacités me le permettaient.

"Attrapez ma main s'il vous plait." lui demandais-je en lui tendant mon bras gauche "Je vais vous tirer de là !"

HRP:
 
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Lun 5 Déc 2016 - 19:03
Les ténèbres s'intensifiaient toujours dans les pupilles de Testa. Alors qu'on lui parlait, ou qu'on hésitait, il commençait à ne plus arriver à penser. Oui, son corps était déjà parti dans les limbes, et sans intervention d'un guérisseur, il ne pourrait jamais plus marcher, s'il vivait alors.

Encore pire, il ne pourrait plus jamais se battre.

Et se battre, il l'avait déjà assez fait, ces quelques minutes. Rien ne le maintenait plus en ce monde que quelques sons, et ses dernières pensées...

C'est alors qu'il sentit une douce chaleur...Une très forte chaleur, mais si agréable...
Les affres de la mort l'enveloppaient de plus en plus d'une glaciale aura, et il tremblait tout autant que son énorme carcasse le pouvait.
Enfin, là, rien de plus doux et chaud que cette sensation qui l'emplissaient. Sa première et seule hypothèse logique qu'il put émettre alors que son esprit divaguait, était qu'un esprit bienveillant le sauvait de la froide mort en lui promettant, certainement pour ses bonnes actions, une éternité de bonheur.

Oui, toutes ces bonnes actions que Testa se targuaient d'avoir fait, à juste titre. Toutes ces actions qu'il pensait en tout cas avoir faites, pour avoir aidé la population, pour avoir vaincu tant d'engeances, pour avoir servi...il se pensait bon, ne serait-ce pas une juste récompense de vivre dans une agréable chaleur après sa mort ?

Testa n'eut pas le temps de se remémorer sa vie une dernière fois, par manque de temps, mais il souria alors...

....puis se laissa aller...
...ou plutôt, voulut le faire..!


Une voix, une voix encore plus douce que la chaleur...elle lui transmit un dernier message...et Testa ne sut pas sur l'instant si c'était de par un son, s'il l'avait vu ou même s'il l'avait senti, voir si ce n'était pas un message télépathique.

Il perçut donc parfaitement:

Attrapez ma main

Et furent remplacées les dernières pensées par des nouvelles, par une interrogation, et un espoir perdu refit surface, s'échappant du gouffre de la mort.
La silhouette de tantôt, ce n'était pas une illusion, ni une illusion, c'était la providence, c'était Arceus, c'était...la vie !

Quelqu'un s'était matérialisé devant lui alors qu'il agonisait, quelqu'un de bon.

Testa se raccrocha à la vie...il avait encore tant à faire pour mourir ici et maintenant...tant à sauver...tant à protéger ! A l'intérieur de lui, une flamme se ralluma, et il ouvrit les yeux.

-------------

Il sentit tout son corps voler dans un environnement de pénombre, lequel lévitait, ne pouvant voir qu'une mince lueur très loin. Testa nagea comme les tortues de son espèce le faisaient si bien et il vogua dans les ténèbres pour sortir de l'entre-deux-mondes.

Il les vit, les hérauts de la mort elle-même, qui tentait de freiner son échappée vers la vie, mais heureusement, les squelettes fantomatiques, les ectoplasmes informes furent brûlés vifs par la douce chaleur salvatrice !

Elle était revenue !

Plus il avançait, plus la lumière écrasait la noirceur, et enfin, le Mégapagos tendit son bras vers le portail blanc qui menait à la vie...

-------------

La main de Testa agrippa celle de la silhouette, et la réalité reparut.

Le garde de Larkos força de tout son poids, et il ne sentit même pas son corps souffrir, car la chaleur l'enveloppait encore - il ne remarquait pas, alors que ses yeux s'étaient entrouverts, que la chaleur était des flammes vigoureuses qui consumaient la roche autour de lui - comme si la douleur s'en était allée vers la mort, et que l'espoir incarné par sa détermination s'en était tournée vers la suite de sa vie.

Étonnamment, il ne suffit pas de plus d'une dizaine de secondes avant que Testa et la silhouette ne se rejoignent dans un élan: Le premier extirpa son corps écrabouillé et alla se rétamer sur le sol, sa main droite tordue, l'autre en contact avec la silhouette, qui elle, alors qu'elle reculait à cause de sa surpuissance et de son extraordinaire force qui lui avait permise de sortir le Mégapagos de sa crevasse, s'échoua sur le sol, à quelques mètres.

Oui, ça y est, il était sauvé.

Il restait cependant conscient, mais la seule chose qu'il pouvait faire, c'était bien ça. Parler le tuerait, enlever sa main de l'autre aussi, bouger ce qu'il pouvait bouger aussi...

...il était soumis à la silhouette, mais il lui faisait confiance.




Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
OriosMaganon
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 22
Points : 0
Niveau : 35
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscur Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Jeu 15 Déc 2016 - 22:22
Par Arceus, ce fut plus dur que je ne le pensais …

Je voyais que le pokémon était en train de sombrer dans les limbes du monde de Giratina. Son teint devenait clair, de plus en plus clair, il ne semblait pas vraiment être réchauffé par mes flammes. Je ne pouvais le tolérer. Si j'étais incapable d'aider un pauvre pokémon aux affres de la mort, comment pourrais-je me regarder plus tard dans la glace ? Déjà que les nombreuses vies que j'avais détruites me pesait sur l'âme, si en plus une victime innocente mourrait sous mes yeux, à cause de mon incapacité, en quelques sortes, je ne pourrais plus jamais me passer de verre d'alcool. Des pauvres pokémons que j'avais lâchement assassinés, et qui étaient tous des corrompus … En théorie, ils n'étaient contaminés qu'à cause de leur lieu de vie. Pouvait-on blâmer un être vivant, avec des origines, des racines et une culture, de vouloir rester dans le lieu qui l'a vu naître ? Ne devrions-nous plutôt pas, à la place de les déporter, exterminer comme il se doit ces saloperies de Corrompus et leur foutu malédiction ? Je n'étais pas capable de tenir tête très longtemps à ces autochtones quand je devais leur demander de partir, tant leurs arguments me semblaient être la vérité vraie. Mais j'étais lucide : combattre la totalité des Corrompus seul serait un suicide pur et simple, sans l'once d'une chance de triompher. Peut-être qu'avec l'aide d'Arceus … Mais je me perdais encore dans mes pensées, le Mégapagos souffrait.

Alors je mis toute la puissance que je pus injecter, et irradiait de jaune et d'orangé le visage de cette pauvre tortue. Superbe d'ailleurs, avec un visage carrée, délimité par de la roche sombre à souhait qui offrait un certain charme et qui … Mais je rendis alors compte de ceux à quoi je pensais. Je secouais la tête pour chasser ces idées qui n'avaient pas leur place maintenant. Je me reconcentrais, et sentis le bras du Mégapagos attraper ma main. Sans l'ombre d'une hésitation, j'envoyais un dernier jet de chaleur liquide, et tirais de toutes mes forces le reptile. Sentant une légère résistance, je fus tenté de relâcher mon étreinte, mais il ne semblait même plus respirer. Prenant mon courage à deux mains, j'extirpais enfin le Mégapagos de la roche. Pris par mon élan, je tombais en arrière, et terminais de le sortir sans prendre la peine de me relever. Enfin … Je soupirais un grand coup. J'entendais son carcan de pierre se fendre et tomber dans les abîmes de la Terre-Mère avec un fracas assourdissant. Il était libre.

Je regardais droit le ciel. Il était bleu mat, signe de la chute du coursier d'Ho-Oh, et le vent soufflait en brise régulière sur la cime des grands arbres de la forêt avoisinante. J'entendais ça et là des pokémons sauvages qui pépiaient, qui hurlaient, qui criaient, qui vivaient, tout simplement. Une éruption de vie là où le monde se mourrait, belle métaphore n'est ce pas ? Enfin, quoi qu'il en soit, je devais m'occuper de la tortue géante qui respirait difficilement à côté de moi. Je me relevais avec toute la dignité dont je pouvais faire preuve après une attaque Cognobidon, et m'approchais. Je sortais une bouteille de liqueur (ce n'est tout de même pas ma faute si je n'avais que cela sur moi à ce moment là !) et une baie Sitrus, une des seules baies qui avaient bon goût, en plus de vous refaire une santé.

"Attention mon ami,"
lui dis-je en lui ouvrant la bouche "c'est de l'eau-de-vie, j'espère qu'elle te remettra un peu sur pied. N'ouvre pas les yeux, ne t'inquiète pas, je vais juste te verser la liqueur dans la gorge, et te donner une baie Sitrus en suivant, parole de Chasseur !"

A ces mots, je fis exactement ce que je lui avais dit. Oh Arceus, faites qu'il ne rende pas l'âme dans les secondes qui viennent et que mes efforts ne soient pas vain !
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Lun 19 Déc 2016 - 13:49
Et Testa reprit conscience de l'incommensurable douleur qui le perçait de parts en parts, mais sans hurler. A l'intérieur de lui, cependant, ses cordes vocales étaient déjà depuis longtemps éclatées, presque liquéfiées: Son dos, son énorme, résistante, indestructible, si caractéristique de lui, si chère à son cœur, carapace de pierre s'était scindée en deux, et depuis quelques secondes déjà s'était soustraite au Mégapagos pour rejoindre les abîmes de la Terre-Mère. Ne restait d'elle - coupée finalement logiquement de par le tracé que constituait une vieille cicatrice, une ancienne brèche dans le carcan de pierre - qu'une épaisse masse rocheuse sanguinolente, et le corps inerte de Testa basculait dans sa direction...

Bien que ses yeux non plus ne soient pas actifs, il jeta un regard mental sur son corps, et remarqua: Jambes broyées - et aucunes sensations - bras gauche broyé - et aucunes sensations - dos mutilé et fendu - et beaucoup trop de sensations - et torse écrabouillé; jamais plus le garde de Larkos, si ce n'est dans l'intervention d'un prêtre compétent qui pourrait lui rendre son état initial, ne pourrait correctement...protéger.

Protéger...


...Protéger...


.......Protéger...


Une larme coula de ses yeux clôts en même temps qu'une longue liqueur lui passait dans la gorge. Et alors que le chaud liquide atteignait son estomac, compléta le goût de la fameuse et salvatrice baie Sitrus entre ses dents. Le mélange emplit le Mégapagos d'une sorte d'extase, le temps d'une seconde, puis s'estompa. Le résultat fut la réouverture, tardive mais ô combien importante, des yeux de Testa, lequel dirigea après avoir récupéré un de ses cinq sens son regard malade sur la fameuse silhouette.

Il vit un Maganon.

Sans plus attendre, il chercha à savoir ce qui avait changé en lui suite aux objets de soin: Le sang ne coulait plus dans son dos, et il pouvait sentir ses membres, même s'ils faisaient toujours endurer une bien belle souffrance. De la même façon, les cordes vocales de Testa se régénérèrent. Et l'Ouïe. Et l'Odorat.

Il se devait d'agir, maintenant, pour remercier. La moindre des choses, et il ne se fit pas prier:

-Je suis...Testa....de Larkos...et je vous serai...à jamais redevable....balbutia-t-il de sa voix chancelante.

Sa main valide, il la tendit: Serrer la main, premier geste pour remercier.


Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
OriosMaganon
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 22
Points : 0
Niveau : 35
Masculin Âge : 31 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscur Rang 2
Corruption : 0/60
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Ven 30 Déc 2016 - 17:58
Il se remettait, enfin.

J’avais vécu la pire attente de toute ma vie. Je m’explique : après lui avoir fait boire ma boisson, je m’attendais au moins à une petite réaction, mais rien, nada, du vent, pas un cil qui ne bouge. Je dois vous avouer que cela m’a beaucoup touché. Si il ne réagissait pas à mon breuvage, à quoi réagirait-il ? Je commençais à perde espoir, mais une petite lueur dans mon âme me disait de persévérer, de ne surtout pas abandonner maintenant. Alors je découpais en fines lamelles une baie Sitrus, en veillant à faire couler le jus dans la bouche du Mégapagos. Je lui donnais alors les morceaux à manger, et, dans ma hâte, me demandais si je ne lui avais pas offert trop rapidement, et s’il ne risquait pas de s’étouffer avec ! Alors j’attendis. Avec cette horrible tension qui monte de secondes en secondes, qui fait ressembler les minutes en années, et qui anéantit, au fur et à mesure que le temps passe, les espoirs. Je le voyais immobile, tranquille, reposé, et je me demandais si il n’était pas mieux ainsi en fin de compte : ses blessures étaient vraiment ignobles, et je sentais qu’il ne pourrait pas tenir plus longtemps sans les soins d’un médecin qualifié.

Enfin. Je poussais un soupir de soulagement, il ouvrait enfin les yeux, il vivait ! Toutes mes craintes et mes idées sombres s’envolèrent, et je précipitais à son chevet. Il prononça alors ces quelques mots, qui sonnaient pour moi comme une victoire sans équivoque.

-Je suis...Testa....de Larkos...et je vous serai...à jamais redevable....

"- Je suis Orios," lui répondis-je doucement "Je suis honoré de vous rencontrer très cher, mais je ne tolèrerais pas que vous vous abaissiez à de telles bassesses, nous sommes dans un pays libre après tout !"

Je ne savais quoi répondre d’autre, je n’avais jamais été quelqu’un qui accepte d’avoir des obligé(e)s. Mais je ne pensais pas que cela puisse être quelque chose de constructif, tant pour le sauveur que pour le redevable. Enfin, de ce qu’en avais appris les livres de chevalerie. L’un risquait d’asseoir sa suprématie sur l’oblig(e)é, et l’autre allait se plier en quatre pour son « maitre » et allait perdre sa famille, son emploi, sa vie, au profit d’un homme qui parfois, n’a sauvé que par erreur, ou uniquement pour montrer sa puissance. Je ne voulais pas être comme cela. Mais peut-être que ces pérégrinations mentales n’étaient que des idées complétement fausses, et que la situation serait totalement différente. Enfin, je m’égares, un pokémon était en détresse.

Il me tendait sa main. Il me remerciait, je le sentais. Alors je lui pris sa main de bon cœur, et décidais d'utiliser le peu de force qu'il me restait. Je le pris aussi délicatement que je le pus sur mes épaules, et me dépêchais de l'amener le plus vite possible vers le village le plus proche.

PS:
 
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  Lun 16 Jan 2017 - 22:28
Testa perdit alors immédiatement conscience. Ses dernières paroles furent le résultat de sa concentration en énergie pour expliquer à l'inconnu flou qu'il lui sera redevable, plus tard. Alors qu'il sombrait dans de douces ténèbres, dont il se sortira à coup sûr, il laissa sa main valide tomber sur la poche de son pantalon, lequel n'avait pas, par chance, été déchiré lors de l'écrasement de la crevasse sur son corps. Bien que le vêtement fut abîmé, la large poche laissa tomber à cause du mouvement du membre massif une sorte de portefeuille, lequel était aplati dans le bon sens.

A l'intérieur, son adresse, nom, métier et informations complémentaires.

* * *

La fameuse lumière, et elle extirpa Testa de son asile. Le Mégapagos ne put agir sans de prime abord endurer l'incommensurable douleur que ses blessures lui assénaient: Il comprenait alors que seul son poitrail, sa tête et son bras semblaient répondre. En basculant le crâne, il distingua d'immenses bandages aux endroits blessés, mais ça ne perturba pas plus...

...qu'il sentait ses membres.

Oui, il sentait ses muscles, ses veines et sa chair, presque ses os, et il pourrait un jour se redresser. Dans quel état ? Peu importe, il se relèvera, et il se fera pardonner de ses injures à la terre-mère.

Testa chercha ensuite à définir entre deux grognements l'endroit où il se situait: Une pièce éclairée, solitaire, où seul un matelas sur lequel il survivait se tenait, avec un seul accès, une porte coulissante. Tentant de rouler, il abandonna quand son épaule le dissuada par un nouveau cri. Alors ce hurlement alerta quelqu'un dans la salle d'à coté, ce quelqu'un incarné par un Majaspic étonnamment bleu qui parla doucement en ces mots:

-Vous êtes réveillés... Avez vous faim ? Ou Soif ?

-Où est...il ? murmura la tortue géante sans aucune tentative de respect ou de réponse. Il se devait d'économiser son énergie et ses mots, et il alla à l'essentiel.

Il ne lui restait plus qu'à attendre que quelqu'un agisse sur lui, car déjà sa conscience chancelait sous le manque de motivation à rester en vie dans cet état, comme quoi son corps tentait de décider outre l'avis de son âme.


Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sauvetage [ PV Orios ]  

Sauvetage [ PV Orios ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Zone Médiane :: Collines de Granit-