Partagez|

Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 13 Nov 2016 - 1:33
Après quelques secondes de silence, une fois tout le monde à peu près remis de ses émotions, Skriff avait de nouveau repris les choses en patte. Un Roucarnage et un Bruyverne étaient venus pour les remonter un par un, lui en premier, même si ce fut plutôt difficile lorsqu'on en vint au tour de Testa, qui était extrêmement lourd même si les deux volatiles essayèrent de le porter ensemble. On y arriva pourtant, et chacun se retrouva à la surface, au milieu d'un champ de corps immobiles. Certains nageaient dans leur propre sang, d'autres étaient simplement évanouis. Le Mangriff, un peu en avant, donnait des directives à gauche et à droite, organisant les forces de secours pour que tout le monde reçoive du soutien. Il ordonna la mise en place d'une cellule de soutien et de questionnements aux Obscurs purifiés, une autre pour les soins des blessés, et enfin, prit un messager Dynavolt pour faire remonter au plus vite un message urgent jusqu'à Larkos. Une fois ceci fait, il revint vers ceux remontés de la crevasse, auxquels il avait demandé d'attendre pour qu'il leur explique la suite des événements.

« Nous ne pouvons pas rester là ; d'une part parce que nous avons besoin de tranquillité, d'autre part parce que les secours vont s'organiser et que nous gênerions. Deux prêtres vont nous suivre et apporteront les premiers soins nécessaires. Nous n'avons pas de temps à perdre, ni vous ni moi, alors nous devons nous dépêcher. Je vous prie de bien vouloir me suivre. »

Il fit embarquer le groupe dans une charrette tirée par un robuste Galopa, qui venait de déposer plusieurs soigneurs, puis lui demanda de les conduire dans un village voisin. Le trajet se fit dans un silence presque complet, seulement troublé par les chuchotements des prêtres qui s'occupaient de soigner les blessures de chacun, notamment un qui s'occupait tout particulièrement de Meliynx qui était réellement dans un piteux état. Cependant, quand ils arrivèrent dans une zone un peu plus urbanisée, ce dernier se sentait presque de nouveau d'aplomb, et Skriff lui-même, qui portait des bandages un peu partout sur le corps, était de nouveau paré à un combat. Du moins, c'était sans doute ce qu'il aurait clamé, persuadé qu'il en aurait été capable, alors que tout le monde savait qu'il se serait fait battre par un adversaire en forme. Peut-être pas non plus n'importe qui comme Smouky, mais tout de même.

Skriff toqua à la porte d'une auberge, et le tavernier les accueillit chaleureusement en reconnaissant le Mangriff, offrant, "comme à son habitude" selon le chef de la garde, une pièce confortable à l'écart, où chacun put prendre un siège. Il leur donna même la possibilité de commander à boire ou à manger, et chacun put ainsi prendre selon sa convenance, s'il le souhaitait. Les prêtres étaient toujours là, en train de s'occuper des blessures restantes ; lorsque leur travail fut terminé, chacun s'étant assis, ils se retirèrent, laissant Skriff, Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira seuls dans la pièce. Chaque personne avait décidé de suivre, plus ou moins par obligation, le Mangriff ayant affirmé qu'ils auraient droit à des explications plus calmes et complètes ici. Après une paire de secondes de silence, il déclara :


« Bien... Merci à tous d'avoir suivi, et désolé de vous imposer cela alors que j'imagine que vous avez peut-être autre chose à faire ; seulement, c'est assez important, car ce qui s'est passé aujourd'hui n'a pas eu lieu depuis 16 ans. Et vous êtes les seuls témoins de la fin, donc... Sans doute avez-vous des questions, ou quelque chose du genre. »

Il marqua une pause, essayant de réfléchir davantage avant de parler, ne sachant pas trop quoi dire lui-même. La fatigue et les blessures l'empêchaient d'avoir l'esprit clair. Si ça ne tenait qu'à lui, il se laisserait tomber et endormir sur son siège, mais il avait vraiment besoin de tenir encore un peu...

« Tout d'abord, je voudrais vous remercier. Votre aide a été précieuse aujourd'hui et nous n'aurions peut-être pas pu triompher de la Source sans vous, même si tout le monde ne s'en est pas sorti intact. Nous avons réussi à vaincre un de nos adversaires ; mais elle ne sera pas la dernière Source. Nous en avons des dizaines, des cinquantaines, peut-être des centaines encore, à abattre. Tant qu'il en restera, nous devrons les tuer si nous voulons gagner cette guerre perpétuelle un jour. »

Puis, il ajouta, en balayant le groupe du regard, calmement :

« Maintenant, l'aspect technique. Comme vous l'avez remarqué, tout le monde n'était pas apte à traverser la protection instaurée par la Source. Pour le faire, il faut bénéficier d'une aptitude spéciale. Impossible de savoir si elle est présente de naissance, génétique ou obtenable suite à des événements particuliers ; mais les personnes concernées sont appelés Éthérés. Toutes les personnes autour de cette table sont des Éthérés, puisque vous avez pu approcher la Source. Nous ignorons si c'est une bénédiction d'Arceus ou quelque chose de similaire, mais c'est plus que probable. »

Après une légère hésitation, il reprit :

« Je savais être un Éthéré car j'ai moi-même affronté une Source il y a 16 ans de cela lors du siège de Larkos, dans ce qui est aujourd'hui le temple de Xernia, affrontement au bout duquel moi et trois autres personnes avons été maudits. Beaucoup sont morts lors du combat mais les quatre survivants sont toujours en vie, et d'ailleurs... Les trois autres concernés sont normalement en route vers notre position en ce moment-même. Je pense qu'il est de bon ton que vous les rencontriez personnellement, ils pourraient vous donner un coup de patte à l'occasion. Mais d'ici là, nous avons du temps pour discuter. Je répondrai à toutes vos questions et interrogations, vous pouvez y aller. »

HRP:
 


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 13 Nov 2016 - 3:22
Testa regardait tout le monde autour de lui.

Quand Lys s'extirpa de la Source avec fracas, il la rattrapa de justesse pour lui éviter des malheurs supplémentaires. Cependant, déjà l'esprit de Testa commençait à vaciller.

Juste après avoir relâchée sa Garde Large, l'énergie du Mégapagos semblait se réduire. Avoir tant tenu la position pour éviter qu'une horde d'imbéciles passent l'avait achevé, d'autant plus que les deux minutes de réflexions s'étaient avérées plus longues que prévues. Vers la fin, Testa pensait que ses bras ne restaient tendus non pas grâce à ses épaules robustes et sa force physique, mais parce que ses articulations s'étaient bloquées sous l'effort.

Retenir Lys n'aurait pas dû être une tâche difficile, bien entendu, étant donné le poids du personnage, mais l'énergie, sur l'instant, de la tortue, était dirigée vers ses réflexes, ainsi que vers un mouvement de volte-face vers la Source, pour vérifier la cible de tous les problèmes.

Il est ensuite presque...tombé dans les pommes. Oui, lui, abattu par un simple effort. Ce n'était pas dans les habitudes du garde de Larkos qui pouvait encaisser pas mal de dégâts de trépasser pour si peu, mais clarifions la situation.

D'abord, il avait dû supporter le poids de la guerre, du meurtre en masse, de la mort qui attendait derrière chacun, guettant les erreurs et les inattentions. N'avançant que grâce à son courage et son amitié nouvelle avec Melinyx, ainsi qu'avec un certain sens du sacrifice, Testa avait su se montrer exemplaire dans une première bataille.

Ensuite, vint le moment du combat contre la Source elle-même, et alors, le courage, l'espoir, la chance, l'habileté, la bravoure, et surtout, l'illusion de victoire de Testa, alimentée par ses victoires successives contres les Fours, les Brumeux et autres créatures...

...furent toutes balayées, comme des malpropres.

Par extension, Testa fut éjecté.
Encore une fois, expliquons: Jouissant de son utilité dans la bataille, grâce à son remarquable duo avec l'Embrylex, il crut alors à une sorte d'invincibilité ! Même s'il comprenait que la mort restait possible, il pensait que sa carapace le protégerait de toutes les attaques, ainsi que Melinyx, son fidèle coéquipier !

Mais non, et les noires ténèbres surgirent, ne le laissant pas réfléchir aux faits, si ce n'est brièvement.

Il fut sauvé in extrémis. Testa ne connaissait pas le nom de sa bienfaitrice.

Enchaînant les évènements, le Mégapagos sauta dans le gouffre smoukyien pour en finir avec le monstre qui l'avait presque assassiné.

Non, ce n'était pas que de la bravoure, non, ce n'était pas qu'une envie de briller, non, ce n'était pas que pour, et cela est étonnant, voire incroyable, quand on parle de Testa, protéger !

Il ne voulait qu'en finir !

A peine raisonné par sa conscience, il faisait tout pour que tout passe le plus vite ! Quelle ne fut pas sa torture de voir les débats s'éterniser, pour que finalement, ce qu'il avait installé de par sa Garde Large se voit inutile...et que deux fous se jettent dans la gueule de la mère Osselait au lieu d'un seul !

Le lecteur comprendrait donc aisément ce que Testa ressentait au moment d'accueillir Lys. Apeuré puis exalté puis brave puis assassiné puis réanimé puis forcené puis déçu et finalement lassé...que de changements d'état pour la tortue géante en si peu de temps.

Maintenant, il a décidé d'arrêter. Il est trop fatigué moralement pour rester éveillé, alors que son corps était en état de marche et à 80% fonctionnel malgré la Garde Large.

L'attaque des Falaises du Vent avaient anéantie la détermination de Testa.

Il se laissait porter - bien que difficilement et à juste titre - par deux courageux helmiens ailés, puis resta conscient quelques secondes de plus pour tenter de les remercier. Ah, la narration oubliait: Le guerrier avait décidé de dormir...

...dormir pour oublier.

Le champ de bataille aurait fait vomir Testa. Oui, vomir: Le contenu entier du corps massif de la tortue.
Il se rendait compte, même lassé, alors que le Roucoups et le Bruyverne posaient en soufflant de bonheur Testa sur le sol, que l'endroit devait être jonché de cadavres déchiquetés et d'horreurs indescriptibles.

Aussi Testa préféra l'ignorance visuelle, et s'assoupit.

Toutes ces personnes, il n'avait pas pu les protéger. Tous ces morts étaient de sa faute. S'il avait été plus fort, il y aurait beaucoup moins de victimes. S'il avait été un combattant plus puissant, tellement de gens pourraient alors retrouver leurs familles !

Cette idée était bien plus difficile à concevoir pour lui que celle de son éventuelle mort.

Il était clair pour lui, à ce moment là, que jamais plus, au grand jamais plus, il ne serait un fardeau. S'amuser dans la rue à poursuivre des voleurs ? Inutile, il devait s'entraîner. Glander des heures en haut des murailles en pensant qu'épier la venue des obscurs permettrait de s'en débarrasser ? Une perte de temps, il fallait peaufiner ses techniques. Se balader sur le marché et commander du jus de pomme dans les bars ? Quelle idée futile, il faut faire des exercices physiques !

Tant pis s'il fallait en payer un prix, mentalement ou physiquement.

Testa était déterminé. Une détermination qu'il aurait due avoir bien avant de sombrer dans les abysses du sommeil, mais qu'il récupéra à son réveil.
Et parlons en de ce moment, quand le garde de Larkos ouvrit les yeux dans une auberge inconnue.

Il se releva, sans poser de questions, et tenta de chercher quelqu'un pour s'informer. Tombant sur Skriff - qui lui demanda de le suivre - il fut rassuré. Il avait pu sauver au moins une personne qui lui était chère.

Une fois dans une salle, avec une poignée de personne, toutes en cercle autour du Mangriff, Testa prit une autre résolution plutôt étonnante: Il dévisagea les helmiens et réfléchit.

S'il avait été vaincu et presque tué, c'était de sa faute. Quoiqu'on en dise, il avait été la cause de son inconscience. Alors il se rappela de ses réactions: Combien de fois Testa avait mal identifié quelqu'un ? Combien de fois s'est il fait haïr ? Combien de fois a-t-il rencontré des gens a qui il a involontairement fait du mal, et ce, parce qu'il ne réfléchissait pas ?

Il fallait se rattraper. Une évolution physique nécessite une amélioration mentale.

Testa analysa tout le monde du mieux qu'il put:

Skriff avait l'air stressé, ou alors soulagé. Pas étonnant, car le chef de la ville-pont avait dû porter sur ses épaules le poids des actes de tout le monde. Encore une capacité qui forçait l'admiration. Avec à peine six années de moins, Testa se sentait enfant là où Skriff paraissait plus sage que n'importe qui. Après, il avait passé onze années dans un coma, ce qui ne laissait pas facilement cours à la réflexion.

Le Lucario semblait...il semblait, simplement. Testa n'aurait pu dire. Une sorte de détermination ? Puis Testa se souvint qu'il avait été un des deux maudits. Pas de doute, son silence, pour le moment, était révélateur d'une force mentale exceptionnelle. Quoique la malédiction fut, il pourrait traverser les épreuves, se dit Testa.

Le spectre lévitant, le Magirêve, était une des personnes à qui Testa devait le plus de remerciements, pour l'avoir sauvé. Une fois cette réunion, peu importe son issue, terminée, il irait la voir pour lui témoigner sa gratitude.

Alors que Testa continuait de regardait les autres, et qu'il lui en restait encore plusieurs sur lesquels constituer un avis, le chef d'assemblée Skriff coupa involontairement cours aux pensées du Mégapagos:

-Bien... Merci à tous d'avoir suivi, et désolé de vous imposer cela alors que j'imagine que vous avez peut-être autre chose à faire ; seulement, c'est assez important, car ce qui s'est passé aujourd'hui n'a pas eu lieu depuis 16 ans. Et vous êtes les seuls témoins de la fin, donc... Sans doute avez-vous des questions, ou quelque chose du genre.


Autre chose à faire ? Tellement de choses oui ! Une fois rentré à la ville, nul doute que Testa ira directement manger, puis se mettre à l'entraînement. Pas de temps à perdre, il se devait de rattraper ses onze années de coma.
Au niveau des questions, la tortue savait qu'il n'était pas un as, et préférait attendre celles des guerriers à ses cotés.

-Tout d'abord, je voudrais vous remercier. Votre aide a été précieuse aujourd'hui et nous n'aurions peut-être pas pu triompher de la Source sans vous, même si tout le monde ne s'en est pas sorti intact. Nous avons réussi à vaincre un de nos adversaires ; mais elle ne sera pas la dernière Source. Nous en avons des dizaines, des cinquantaines, peut-être des centaines encore, à abattre. Tant qu'il en restera, nous devrons les tuer si nous voulons gagner cette guerre perpétuelle un jour.

Qu'il reste une Source, une centaine de Sources, un millier de Sources, qu'importe. Pour tuer UNE Source, Testa sacrifierait sa vie.

- Maintenant, l'aspect technique. Comme vous l'avez remarqué, tout le monde n'était pas apte à traverser la protection instaurée par la Source. Pour le faire, il faut bénéficier d'une aptitude spéciale. Impossible de savoir si elle est présente de naissance, génétique ou obtenable suite à des événements particuliers ; mais les personnes concernées sont appelés Éthérés. Toutes les personnes autour de cette table sont des Éthérés, puisque vous avez pu approcher la Source. Nous ignorons si c'est une bénédiction d'Arceus ou quelque chose de similaire, mais c'est plus que probable.

Testa était un éthéré !? Sur le moment, il ne put y réfléchir. Skriff enchaîna rapidement.

-Je savais être un Éthéré car j'ai moi-même affronté une Source il y a 16 ans de cela lors du siège de Larkos, dans ce qui est aujourd'hui le temple de Xernia, affrontement au bout duquel moi et trois autres personnes avons été maudits. Beaucoup sont morts lors du combat mais les quatre survivants sont toujours en vie, et d'ailleurs... Les trois autres concernés sont normalement en route vers notre position en ce moment-même. Je pense qu'il est de bon ton que vous les rencontriez personnellement, ils pourraient vous donner un coup de patte à l'occasion. Mais d'ici là, nous avons du temps pour discuter. Je répondrai à toutes vos questions et interrogations, vous pouvez y aller.


Des gens de la même trempe que Skriff ? Testa avait hâte de les rencontrer.

Il resta immobile, et attendit. Quoiqu'il puisse dire ou annoncer, il n'était pas le mieux placé pour demander priorité.

Sa seule façon d'agir en l'état actuel des choses, c'est en écoutant.


Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
LysZoroark
Date d'inscription : 23/05/2016
Messages : 36
Points : 48
Niveau : 31
Féminin Âge : 23 ans
Classe : Prêtresse
Spécialisation 1 : Croyante Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthérée, Maudite par Source.
Malédiction : [Partage] Lys ressent la douleur mentale et/ou physique de toute personne dans un rayon de trois mètres autour d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 13 Nov 2016 - 7:45

Lorsque le Lucario approcha, elle ressentit quelque chose s'arrêter en elle.
Mais ce n'était pas mauvais, au contraire.
Elle se rendit compte que ce qu'elle était en train de réaliser la tétanisait, en réalité.
Mais il fut là et elle put aller vraiment jusqu'au bout. Les frappes percutèrent de plein fouet le corps fragile.

Une fraction de seconde suspendue dans le temps et l'espace.
Elle se sentait flotter, légère, libre de tout.
La lueur naissant sous sa patte. Elle connaissait cela ?
Oui. Il y a longtemps. Un souvenir flou et pourtant ancré.
Elle sentit tout son pelage se hérisser, son souffle se couper.
C'était... magnifique.
La lumière rassurante qui se créa à cet instant précis.
Le mot de sacrifice résonna dans se tête, ses yeux posés sur la silhouette déjà plus que vague de cette humaine disparue.

Une fraction de seconde suspendue dans le temps et l'espace.
Quand elle était petite, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir reproduire tout ce qu'elle trouvait beau avec ses illusions.
Aujourd'hui, elle se maîtrise très bien.
Mais au moment où le courant électrique parcourut sa peau, une légère aura violet sombre l'enveloppa.
Un résidu de cet instinct.
Et l'espace d'un instant, ombre et lumière se mêlèrent et dansèrent.
La lumière atteignit sa rétine, la forçant à lever les pattes pour protéger ses yeux, mais même fermés, ils captaient les rayons doux et puissants.


Et tout repris son cours, le temps filant comme à son habitude.
Elle se sentit projetée, puis, quelque chose amortit le choc qui resta rude. Elle se sentait lourde après une telle expérience.
Elle rouvrit péniblement les yeux, les plissant en voyant l'étincelle grandir et se propager, percer le ciel et s’étendre au sol.
Elle se dégagea des pattes du Mégapagos en vitesse pour se placer de façon à mieux voir, mais tituba et tomba au sol.


" Arceus... "

Haletante, les yeux écarquillés, il sembla qu'elle l'attendit quelques secondes.
Mais elle sut bien qu'il n'apparaîtrait pas ainsi, et il lui sembla qu'une éternité s'écoula pendant que la lumière s’effaçait.
Et en même temps qu'elle, l'adrénaline qui parcourait les veines de la prêtresse s'évapora.

C'était terminé...
Elle posa une patte sur sa cuisse droite, suivant la marque vielle de seize années. Elle ne bougea pas d'une griffe ensuite, baissant les yeux.
Elle ressentait maintenant tout son corps hurler, ses muscles tirer et ses nerfs picoter constamment.
Comme si elle avait été bousculée, piétinée, percée de toute part. Elle se sentait terriblement mal. Elle fronça les sourcils, tournant un peu la tête, et retrouva l'Embrylex grièvement blessé à côté d'elle.
Ses yeux s’agrandirent largement, se rendant compte que là où elle sentait les plus fortes gênes était là où il avait d'importantes plaies.
Elle sentit l'élan de cette volonté habituelle d'aller porter secours à cet helmien, mais tout son corps hurla qu'il ne voulait même plus frémir.
A cela s'ajoutait le sang tambourinant sur ses tempes à chaque battement de cœur. Mais par dessus tout, il y avait cette brûlure...
A la fois silencieuse et bien présente, prenant le dessus sur toutes les autres sensations. Elle regarda sa main posée à sa cuisse, et tressaillit imperceptiblement en réalisant que son pelage semblait ici comme brûlé, et découvrant la marque sur sa peau.

Lentement, elle referma les yeux... Cherchant cette fois bel et bien l'ombre que cela devait lui accorder. Elle bredouilla quelques mots en une prière plus instinctive que sensée.
Elle n'arrivait pas à réfléchir, le fil de ses pensées hasardeuses s'embrouillant entre souvenirs oubliés et ressentis envahissants...

C'est ainsi que la prêtresse laissa filer le temps, au soin du Bryuverne de la remonter alors qu'elle ne mima pas un geste, n'adressa pas un regard.
Et une fois là haut, sa vue se troubla, ses mâchoires se crispèrent, ses muscles se replièrent.
Elle eut un haut-le-cœur qu'elle parvint à réprimer juste par le fait que tout son être s'était d'un seul coup solidifié tel une statue.
Le champs de bataille.
La vue lui retournait l'estomac.
Non, ce n'était pas tout à fait ça. Pas seulement.
Elle ressentait en elle ces sensations la traverser, des gênes, des tiraillements, pas tout à fait douloureuses, mais qui ne lui appartenaient pas.
Elle s'efforça de suivre les autres en gardant un minimum de constance, mais n'importe qui verrait en réalité son malaise, et encore plus si on la connaissait ne serait-ce qu'un peu, les bras serrés sur elle, comme pour faire barrage à tout ce qu'elle recevait des alentours directs.
Blessés, agonisants, mourants... Elle se sentait déchirée, à la fois appelée, effrayée, et marquée par ces signaux de détresse silencieux. Elle s'efforça de signaler un blessé inconscient près duquel elle était passée, son esprit entièrement désarçonné, incapable de suivre vraiment. Une chose pourtant atténua un peu son trouble. Des Obscurs avaient été ramenés.
Elle ressentit un peu de soulagement à trouver un endroit un peu à l'écart de tout ça en attendant que le chef de Larkos revienne les chercher, se sentant à bout de force.
Elle pris ce qu'il lui restait de sa tunique pour envelopper sa main droite, peut être un peu comme si faire cela endiguerait... la malédiction.

Maudite.
Voilà. Elle était face au fait, maintenant. Elle était maudite.
Elle se replia un peu sur elle-même, yeux fermés cherchant encore ces ténèbres qui lui sont familières. Son corps recevant un peu de repos, le tumulte de son esprit prenait le relais.
Cela avait été une erreur ? S'était-elle trompée ? Avait-elle du regret d'avoir fait cela ?
Elle revit le visage souriant de l'humaine derrière ses paupières closes. Et un léger sourire piqua le coin de son museau.
Non. Elle n'avait aucun regret... Aucun regret ? ...
Quelques murmures échappèrent de ses babines dans un souffle fatigué alors qu'elle se berçait elle-même.
Oui, peut être que vu de l'extérieur, l'on aurait pu croire à ce moment qu'elle commençait à sombrer dans une folie, incapable de tenir le poids immense qui venait de s'abattre sur elle.

Mais elle rouvrit bientôt les yeux, prenant une profonde inspiration. Le Mangriff était revenu et les invitait à aller discuter plus loin. Elle ne se fit pas prier, mais ce n'est qu'avec peu d'énergie qu'elle se hissa dans la charrette pour y prendre place.

Une fois à bord, elle repris sa posture défensive, bras pliés contre elle, serrant le tissu autour de sa main, et légèrement recroquevillée.
C'était étroit, il y a avait une proximité contrainte entre les voyageurs. Tous les ressentis de ceux présents, douleurs physiques et mentales ; elle les percevait en des vagues chaotiques qui venaient s'échouer sur elle pour la ballotter comme une bouée perdue au milieu d'un océan.
Elle culpabilisait, avec l'impression de s'insinuer et de s'imposer dans des choses que naturellement l'on veut garder pour soi.
Pourtant, aucun d'eux ne savait encore... Ils ne savaient pas qu'elle percevait leurs courbatures, leurs éraflures, leurs plaies, ou encore leurs troubles et fatigues morales fortes suite à tous ces événements.
Ses yeux d'ambre sans lueur se posèrent l'espace d'une seconde sur chacun pendant le trajet.

Elle ne s'attarda pas sur le Lucario, tout comme elle se contenta de survoler Aaroise, bien que lui adressant un faible sourire.
Elle observa cependant un long moment l'Embrylex blessé. Elle sentait son mal-être s'alléger à mesure que ses frères et sœur le soignaient. C'était bel et bien ça, la malédiction.
L'Absol. Sa couleur particulière attirait l’œil, et en même temps, elle finit par le fuir, fatiguée, et puis plutôt impatiente et heureuse surtout de voir la Noctali. Elle se sentait rassurée de la voir. Cela lui fit du bien.
Enfin, le Megapagos... Elle plissa légèrement le museau une fraction de seconde, puis pencha un peu la tête. A deux reprises, il l'avait rattrapée. Il faudra qu'elle le remercie.
Elle somnola un peu le reste du voyage pourtant court, bien que ses pensées continuaient de se percuter violemment entre elles.

Ils arrivèrent à destination, et c'est avec un peu plus de tenue qu'elle joignit l'endroit prévu, tant que ce soit possible en retour d'un champ de bataille.
Elle se sentait terriblement sale...
La boue, le sang et la sueur. Elle ne voulait pas imaginer dans quel piteux état elle était, mais s'en faisait tout de même une très bonne idée à la vue des autres. Et au fond d'elle...
Maudite.

Elle s'était assise en tentant de se tenir le plus droite possible, par respect pour Skriff qui s'adressa à eux. Mais oui, tout son corps quémandait du repos et cela se voyait à ses épaules lâches et son regard vide.
Cependant elle écouta, attentivement, tentant pendant ce temps de palier à tout ce qui se mélangeait dans sa tête en récitant une prière.
Elle s'appliquait à respirer le plus régulièrement possible. Et puis soudain, le silence.
Le Mangriff avait fini de parler.
Elle trembla légèrement face à cette absence auditive, serrant sa patte gauche sur le tissu, et secoua un peu la tête avant de souffler.


" Que se passe-t-il si un maudit tente de passer le portail ? "

Pourquoi demandait-elle cela ?...
Ce qu'elle avait vu aujourd'hui l'avait marqué au fer rouge.
Elle avait fait cela. Elle avait mis définitivement fin à la vie de tourment de cet être.
Bien qu'elle ait déjà eu à faire face à des morts qu'elle ne souhaitait pas, mais qui devait être, c'était là la première fois qu'elle dut agir elle-même.
Son cœur se serra, et une fois encore elle sentit cette nausée la prendre. Elle ferma les yeux, attendant la réponse dont elle soupçonnait bien en réalité la contenance.
Mais toujours, elle revoyait ce visage souriant, doux et apaisé...



avatar
AändrejLucario
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 33
Points : 8
Niveau : 50
Masculin Âge : 50 ans
Classe : Exilé
Spécialisation 1 : Chercheur d'Obscurs Rang 3
Spécialisation 2 : Obscurci Rang 1
Corruption : 0/59
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Paternité] Si l'un de ses deux fils décède, Aändrej meurt également.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 13 Nov 2016 - 14:22
Tout s'était passé si vite jusqu'à l'arrivée au village. Du moins, pas si vite que cela, le temps s'étant montré particulièrement long. Mais Aändrej n'avait pas eu le loisir de compter les secondes, trop concentré pour songer à observer le paysage, construire son prochain plan de route ou estimer la date de son prochain geste désespéré.

Il avait tout ressenti avec force, comme si ses nerfs s'étaient tous trouvés en surface de sa chair. L'intense lumière dégagée par la mort de la Source avait presque fait table rase de sa Corruption, brûlant tout son être avec une si vive énergie qu'il s'était mis à hurler dans le silence, malgré tout toujours muet.
Il se sentit éjecté, percutant quelqu'un. Il crut tout d'abord que ce fut Lys, avant qu'il ne réalise qu'il s'était trouvé dans le monde réel. Qu'il avait percuté Skriff, sans avoir eu la simple force d'influencer ses mouvements. Il s'était relevé, présentant ses excuses au Mangriff, dans un bredouillement confus et inaltérable.

Les secours les sortaient de là, les uns après les autres, sans qu'il ne puisse réagir plus. Il voyait les blessés, les morts, les survivants... Tous, il les apercevait, sans toutefois les voir réellement. Ils se mouvaient comme des fantômes, l'esprit du Lucario fonctionnant au ralenti. Il suivit docilement les directives, le coeur trop léger pour comprendre d'où lui venait cette soudaine impression de calme.

Comme si toute sa colère avait disparue. Comme si sa rancoeur envers Zyn's Helm avait mis le large, ne laissant place qu'au vide. À une forme de plénitude qui le terrifiait autant qu'elle le maintenait capable de réfléchir.
Il avait fini par suivre le groupe, se plaçant dans la charrette, se laissant faire quand on vint lui soigner les diverses entailles sur son corps. Il ne bougea pas, observant un point fixe sans arrêt, la lance tenue sur ses genoux et son foulard fétiche entre les pattes, déboussolé, perdu dans une étendue d'incertitudes.
Son marquage au bas-ventre le brûlait, sans interruption. Et chaque seconde passée avec cette sensation de brûlure marquait au fer rouge sa conscience, rongée par des remords et des regrets éternels. Comment avait-il pu douter...?

Toute sa vie passée en exil était basée sur un tissu de mensonges. Il ne l'avait jamais tué. Il était toujours en vie, probablement bien portant. Etait-il perdu, ailleurs ? Sa malédiction ne lui disait aucunement ce qu'était devenu son fils. Il pouvait être le plus plus vaillant des explorateurs, le plus talentueux des artisans, le plus brave des chasseurs, le plus intègre des citoyens. Ou bien ne pouvait-il plus être que l'ombre de lui-même, corrompu jusqu'à la moelle. Peut-être était-ce cela, sa malédiction. Devoir protéger l'engeance qu'il cherchait à détruire. Parce qu'au fond, il avait mis son frère à mort pour les mêmes raisons, sans accorder de pardon. On le sanctionnait peut-être pour cela... Il n'avait donc aucun espoir de survivre à la Corruption. Et quoi qu'il ait pu penser, il vivrait ainsi, persécuté par sa conscience...

Mais qu'en était-il de son second fils ? Il n'en avait jamais appris l'existence d'un deuxième parent. Et il n'avait jamais manqué de prouver toute sa loyauté à sa douce et regrettée compagne. Aussi loin qu'il s'en rappelait, il n'y avait toujours eu qu'une seule... possibilité, aussi ténue soit-elle, pour qu'il ait eu un fils.
Il releva la tête une fois, une seule, observant le chef de Larkos, frappé par la mélancolie, se rappelant de cette vie dont il avait déjà fait, jadis, le deuil. Il reprit son point fixé, confus.
Son second fils pouvait-il avoir ces traits ? Il se rappelait de qui elle fut. Il se rappelait du nom qu'elle lui avait donné. Il se rappelait de tout. Elle lui avait dit qu'elle ne pouvait engendrer. Que, de toute façon, tous périraient. Il avait été séduit, et trahi alors qu'il comprenait ce qu'il s'était passé. Pour quelles raisons lui avait-on menti ? Il l'avait aimé, aussi éphémèrement que furent ses sentiments, mais cette force ne l'avait jamais abandonné.
Même maintenant, sa naïveté l'écoeura. Comment avait-il pu se perdre ainsi, et croire aux contes pour enfants alors même qu'il était arrivé si loin...
Plus que son fils, la mère, sa compagne d'une époque, était-elle encore en vie ? Dirait-elle quelque chose en le voyant ? Ou bien, au contraire, la mort avait une fois de plus décidé de ravir les êtres chers du Lucario ? Il avait beau chercher à voir l'inverse, il lui semblait voir cette vie le traiter avec une injuste équité.

Ils arrivaient au village, le voyage s'étant tenu dans un silence relatif. Tous les combattants avaient hurlé leur joie, ainsi triomphants du mal. Mais leur petit groupe s'était emmuré dans un mutisme contagieux, la tension régnant en maîtresse. L'atmosphère était saturée de la peur, de l'appréhension, de l'angoisse des réponses qui devaient leur venir. Et malgré ces sensations, qu'Aändrej refoulait au plus possible, il était bien incroyable de voir chacun se déplacer aussi vivement que possible, vers la taverne.
On leur proposa boisson et repas, on les leur amena pour certains. Mais lui n'avait ni faim ni soif. Seule sa lassitude le maintenait encore éveillé, ses questions requérant au plus vite des réponses. Mais à chaque réponse qu'il trouvait lui-même, une multitude d'interrogations venait l'enclaver dans son désespoir. Il entendit Skriff leur proposer de répondre à leurs questions mais le vétéran s'obligea au silence, craignant que sa tourmente ne fasse qu'empirer à chaque réponse que pourrait apporter le dirigeant du territoire de Larkos. Mais quelqu'un posa une question, brisant le silence instauré par leur petite communauté.
Il reprit alors conscience de la malédiction frappant la prêtresse. Son propre sacrifice lui semblait difficile à accepter mais il finirait par supporter ce poids. Celui de Lys serait permanent, jusqu'à sa mort. Et ce ne serait pas cette malédiction qui en serait la cause, comme elle pourrait l'autre pour l'Exilé.
Il intériorisait ses peurs les plus profondes, ses doutes les plus intimes et ses angoisses les plus amères mais chaque chose qu'il ressentait, elle le ressentirait s'il se trouvait être trop proche de lui.

Il n'avait aucune question à poser, parce qu'il ne voulait et ne pouvait accepter aucune réponse. Au lieu de rester assis, avec eux tous, il se leva en silence, s'éloignant le plus loin possible d'elle.
Au moins pouvait-il lui éviter les tourments qui terrassaient sa volonté, abattant les murs protecteurs de sa conscience.
Le simple fait d'avoir été maudit ne l'inquiétait pas. Il avait toujours vécu en marge des autres, rien que pour la couleur de ses yeux, ou par ses capacités par trop inquiétantes. Même sa longévité impressionnait les plus crédules. Maudit, il ne s'agissait que d'un qualificatif de plus qui le rendait toujours plus singulier, marginal. L'exil ne le terrifiait plus, tout comme la solitude ne serait qu'une compagne qu'il accueillerait chaleureusement.
Il lui faudrait... simplement... vivre à l'écart. Veiller sur ses fils, chercher à les rassembler. Et s'ils ne pouvaient l'être, s'assurer de la survie de l'un et conjurer l'autre de ne pas se mettre en danger inutilement. Comme le père qu'il n'avait jamais pu être. Comme le père qu'il n'avait jamais eu l'opportunité de devenir.
Et maintenant qu'il y songeait, de nouveau...
Que pourraient penser ses fils ? Auraient-ils l'impression d'avoir été abandonnés ? Le croiraient-ils ? Toujours plus de question.


Il avait une promesse à honorer. Un monde sûr à concevoir pour ses enfants. Pour sa famille...
...

Et des années à tenir avant de dormir...
...

Et des années à tenir avant de dormir......

Avant de dormir...



Il s'était assis, à l'écart du groupe, la lance maintenue par ses jambes et ses bras, croisés. Sa tête s'était étendue doucement sur ses genoux, rejoignant un monde dans lequel il savait pouvoir vivre serein.
Et malgré son départ vers l'imaginaire pur, ses doigts ne desserrèrent pas leur prise sur le foulard grisonnant qui, jadis, avait appartenu à Telini.


Aändrej's Theme

Aändrej assure votre survie en Vert Espoir (#009933)
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 13 Nov 2016 - 15:04
« Je l'ignore. »

La réponse avait été brève et immédiate. Skriff préférait ne pas y aller par quatre chemins, cette fois-ci... Il ne savait, malheureusement pour lui, qu'assez peu de choses en somme. La raison, il allait falloir qu'il la donne cependant.

« Je n'ai affronté que deux Sources à ce jour, et d'après mes informations, ce sont les deux seules qui ont pu être vaincues depuis que la lutte contre la Corruption a commencé. Par conséquent, personne ne sait ce qu'il se passe lorsque l'on traverse un portail une seconde fois. Mais ne soyez pas pressée de recommencer, il faut déjà que vous vous habituiez à celle que vous avez. »


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
AaroiseMagirêve
Date d'inscription : 27/04/2016
Messages : 24
Points : 30
Niveau : 32
Masculin Âge : 23 ans
Classe : Survivaliste
Spécialisation 1 : Explorateur Rang 3
Corruption : 1/60
Bonus : Éthéré, Déchirure Spectrale.
Malédiction : Aaroise a toujours un point de Corruption et la déchire dans son dos s'élargit au fur et à mesure que sa Corruption augmente.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Mer 16 Nov 2016 - 2:39
Aaroise grimaça en voyant que le Lucario et la Zoroark allaient tout deux entrer dans le portail, mais ne bougea pas.
Il ne pouvait pas les en empêcher, et les accompagner n'aurait fait qu'alourdir un bilan déjà trop élevé. Tout ce qu'il pouvait faire c'était espérer qu'ils s'en tirent sans trop de bobos.

La tension était tel qu'il ne sut pas si il s'était écoulé une poignée d'instants ou plusieurs minutes avant que la source ne se fissure et éclate.
Le Magirêve relâcha son souffle qu'il avait instinctivement retenu. La créature ne se relèverait plus. Il eut à peine le temps de s'inquiéter pour Aändrej et Lys qu'il vit quelque-chose de bizarre se produire, accaparant son attention. Un pilier de lumière, en tout point semblable à celui qui avait illuminé la ville 16 ans auparavant.


Évidement... Ils ont aussi vaincus une source ce jour là...

Il accueillit avec soulagement l'onde de lumière et sourit, se sentant débarrassé de la corruption... Presque entièrement.
Alors que la lumière le traversait il ressentit un léger tiraillement désagréable dans le dos, sentant sa cicatrice se rappeler à son souvenir. Sans avoir besoin de vérifier il sut qu'elle s'était de nouveau résorbée, ne laissant qu'un léger accroc quasiment imperceptible. Toujours là, enfouie, semblant attendre son heure.
La suite des événements passa dans une succession de mouvement confus. Il remonta de lui-même avec les autres, se sentant étonnamment plus léger que d'ordinaire. Il se sentait vidé, épuisé, sans parler du fait qu'il avait du offrir la moitié de sa force vitale durant la bataille.

Il ne pensa pas à grand chose durant le trajet, mis à part une vague inquiétude pour les deux helmiens s'étant sacrifiés, se demandant si il avait réellement prit la bonne décision. Ces sombres pensées furent toutefois vite tempérée par le fait qu'il savait qu'il n'aurait pas pu les arrêter, et qu'ils avaient fait leur choix eux-même, en relative connaissance de cause.
Il se rappela également un des sages conseils que lui avaient prodigués sa mentor: ne pas s'alourdir de griefs imaginaires. Les raisons de culpabiliser sont déjà bien assez nombreuses pour un survivaliste.

Fermant les yeux, il inspira et expira à fond à plusieurs reprises, résistant à la tentation de regarder le champ de bataille. Sa simple odeur était déjà suffisante pour créer un sentiment de malaise, ainsi que le bruit que faisait leur carriole lorsqu'elle roulait occasionnellement sur un cadavre. Plongé dans sa méditation il se rendit à peine compte qu'ils arrivaient, et descendit parmi les derniers, sa maîtrise de soi retrouvée.

L'explorateur écouta attentivement les explications du maître de Larkos, hochant la tête pour lui-même quand il confirma qu'il avait bien affronté une source il y avait 16 ans, corroborant son hypothèse.
Il ne se demanda ce que pouvaient être les malédictions que lorsqu'il vit le Lucario quitter la table. Ce n'était toutefois pas le moment de demander, et Aaroise dut refréner sa curiosité.

Quand Skriff eut répondu à la question de Lys, il prit la parole.


Hmmm, ça n'est pas exactement une question, mais ce que je voudrais dire touche directement au sujet.
J'ai pu constater que la destruction finale de la source avait créé une sorte d'onde de purification qui a eut des effets assez impressionnant. Et, si j'ai bien compris, c'est un phénomène qui se produit à chaque fois qu'une source est détruite.


Le Magirêve marqua une pause pour mettre en ordre ce qu'il allait dire, l'idée qu'il voulait exprimer lui paraissant un peu trop ambitieuse même à lui.

On est d'accords que ces sources viennent des Terres Corrompues.
Je me demandait donc si il ne serait pas possible, puisque nous sommes un groupe sommes toute assez conséquent d'éthérés, de, et bien, aller tuer une source alors qu'elle se trouve encore sur les terres corrompues?


Il s'interrompit un instant, autant pour laisser le temps à ses interlocuteurs de bien comprendre ce qu'il avait dit, et surtout pour préparer ce qu'il dirait ensuite.

Je dois admettre que je n'ai absolument aucune idée des effets qu'un de ces piliers de lumière aurait sur les terres corrompues en elles-même, mais je pense que ça serait quoi qu'il en soit un coup dur pour leurs habitants.
Non seulement les corrompus seraient privés d'un leader, mais si les effets sont les même une grande partie des corrompus mourraient, et de nombreux obscurs pourraient échapper à l'emprise de la corruption.


Aaroise baissa les yeux, évitant de croiser le regard de quelqu'un d'autre.

J'ai conscience que nous ne sommes pour le moment pas en état de mener une telle contre-attaque, et qu'un tel projet serait ardu à mettre en œuvre. Je voulais simplement partager cette idée pour qu'elle ne soit pas oubliée ou perdue et pour qu'on puisse voir si elle parait faisable un jour.
J'espère que je ne suis pas trop sortis du sujet.


Il se tut, attendant de voir si quelqu'un avait quelque-chose à dire en réaction.


Aaroise parle trop, et il le fait en #006633! ^^
avatar
Mangriff
SkriffMangriff
Date d'inscription : 22/04/2016
Messages : 262
Points : 5
Niveau : 58
Masculin Âge : 34 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 4
Spécialisation 2 : Chercheur d'Obscurs Rang 2
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré, Maudit par Source.
Malédiction : [Ambition] Besoin constant et dévorant d'en faire/avoir plus. Veut tout contrôler et maîtriser dans son environnement, et prend des risques parfois inconsidérés. Détecte et obtient profits et opportunités aisément.
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-fanfiction.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Ven 18 Nov 2016 - 23:56
« De façon tout à fait théorique, cette idée pourrait fonctionner. Rien ne semble être capable de repousser la vague de lumière provoquée par la destruction d'une Source ; les Obscurs sont purifiés de leur mal, les Corrompus sont anéantis. Seulement, cela impliquerait plusieurs paramètres, dont l'apparition d'une Source sur les Terres Corrompues. Jusqu'à présent, ce n'est arrivé qu'au moment d'attaques massives. Elles agissent tels des chefs de guerre, menant leurs troupes au combat, que ce soit lors du siège de Larkos, ou à l'instant où la déferlante s'est abattue sur les Falaises du Vent. »

Skriff temporisa afin de marquer une certaine avancée de la réflexion qu'il se faisait. Il souhaitait que chacun puisse suivre la conversation, car il discernait bien les mines égarées de certains qui ne pouvaient plus conjuguer la fatigue et l'attention. Il se risqua à continuer au terme de quelques secondes :

« Personne n'a fourni de relevés indiquant la présence d'une Source sur les terres que nous connaissons et avons déjà explorées dans la ville de Zyn. La Mère des Osselait, tout comme le Dévoreur d'Âmes, est entrée à Zyn's Helm par la Forêt d'Emeraude. Et bien que j'aie essayé d'envoyer plusieurs équipes pour en apprendre davantage, personne n'est jamais parvenu à travers à cause du nombre de Corrompus s'y regroupant... S'il y a des Sources à aller chercher, c'est sans doute dans cette direction ; mais comment ? Il semble impossible de naviguer dans les profondeurs. »


Suivez ses aventures.
Découvrez-le en détail.
Skriff joue avec les mots en Dark Red (#8B0000)
avatar
Maître du JeuArceus
Date d'inscription : 10/04/2016
Messages : 168
Points :
Niveau :
Âge :
Classe : Énormément.
Armes : Le Destin.
Spécialisation 1 : Vous guider.
Spécialisation 2 : Vous protéger.
Spécialisation 3 : Vous tuer.
Corruption :
Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 27 Nov 2016 - 13:39
Skriff constata que plus personne n'avait de question ; tous les gens étaient, pour ainsi dire, plongés dans un profond silence. Aucun n'osait briser la paix de la pièce. Certains somnolaient peut-être, à cause de la fatigue, mais les autres ne savaient tout simplement pas quoi dire. Le seul moment où le mutisme général fut lorsqu'une personne enfonça presque la porte de la pièce dans laquelle ils se trouvaient, attirant quasiment tous les regards : il s'agissait d'une grande et longue Eoko, avec un grand diadème faisant le tour de sa cloche, et enveloppée d'un léger voile blanc. Ceux qui savaient la reconnurent : ce n'était nulle autre que la Grande Prêtresse Noémie en personne, responsable du culte d'Arceus, qui, habituellement, ne quittait jamais son temple. Elle avait apparemment décidé de briser ses habitudes pour venir voir Skriff, qui poussa un soupir de soulagement en la voyant entrer. Sans leur laisser le temps de poser de questions, elle s'exprima en ces termes :

« Navrée de surgir ainsi, j'aurais désiré une entrée plus convenable. J'ai fait au plus vite, mais mes dons de téléportation sont très limités. Kenan et Saphyra sont sur la route, ils ne devraient pas tarder, et... »

Voyant tous les regards posés sur elle, elle cligna des yeux, avant de balbutier :

« Oh, j'ai oublié de me présenter... Je suis Noémie, Haute-Prêtresse des Temples d'Arceus, enchantée de vous rencontrer. »

Elle marqua une pause avant de reprendre, après une sorte d'inspiration soudaine.

« Je sens en vous la marque de la bénédiction d'Arceus... Mais chez d'autres, le mal qui s'est inscrit. Skriff, as-tu... ?
- J'ai expliqué ce que j'ai pu expliquer. Tu t'y connais davantage sur tout ce qui concerne les Éthérés et les malédictions, ainsi que tout l'aspect religieux de la chose.
- Je vois une de nos prêtresses ici... Mais je la sens différente, fit-elle en fixant Lys. Tu as été maudite, sœur Lys, n'est-ce pas ? Ta bonté est telle que je l'avais pressentie... Mais pourquoi y en a-t-il deux que je ne savais pas maudits ? demanda-t-elle en posant son regard sur Aändrej. Une troisième Source que nous ne connaissions pas, ou... ?
- Ils ont été deux à passer le portail, répondit Skriff. J'avais pourtant essayé de limiter les passages, mais... Ils sont têtus l'un comme l'autre.
- Je puis comprendre, nous avons été dans le même cas. Enfin, qu'importe, ce qui est fait est fait. Quelqu'un a-t-il besoin de soins quelconques, ou d'une purification rapide ? Je puis vous l'accorder si nécessaire. Mes dons, sans vouloir paraître orgueilleuse, dépassent de loin ceux de mes frères et sœurs. Je devrais être capable de soigner la plupart de vos maux, alors ne craignez pas de me le demander. »
avatar
Mégapagos
TestaMégapagos
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 110
Points : 3
Niveau : 42
Masculin Âge : 28 ans
Classe : Chasseur
Spécialisation 1 : Garde Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthéré.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Dim 27 Nov 2016 - 17:35
Un certain silence pesant envahit la pièce. Il y avait de ceux qui regardaient Skriff en espérant qu'il parle, ceux qui toisaient les autres pour espérer qu'ils brisent le-dit silence, et ceux qui comme Testa se contentaient d'attendre, leur regard perdu sur un des murs de la pièce.

Alors quelqu'un débarqua dans la pièce, captant l'attention de tout le monde, une sublime Eoko que Testa reconnut immédiatement: La Grande Prêtresse !

Alors qu'elle faisait part de ses regrets de ne pas être arrivé plus tôt, Testa s'agenouilla et inclina la tête, signe de salutations. Elle se présenta pour les ignorants, et le garde de Larkos voulut faire de même. Cependant, pour ne pas paraître lourd - au sens figuré, il est indéniable que Testa est sans aucun doute en terme de masse le plus lourd de la pièce, et ça ne saurais changer, sauf si éventuellement un balourd de 300 kg arrivait d'un seul coup dans la pièce, mais quelles sont les chances que ça arrive ? - le Mégapagos se tut.

Elle utilisait ses dons pour jauger l'assemblée, et considéra les malédictions du Lucario et de la Zoroark.
Après une courte conversation avec Skriff, Testa se posa une certaine question sur qui étaient ces "Kenan et Saphyra" dont il avait déjà entendu les noms...Mmmmhhh...Où était-ce ?

La Grande Prêtresse proposa alors de purifier quiconque le demanderai, et soudainement, Testa se vit dans l'obligation de la prévenir, avant qu'un certain silence n'envahisse la pièce. Il balbutia, par crainte d'embêter cette personne qu'il ne saurait nommer autrement que par son titre:

-Grande Prêtresse, il me semble avoir compris que l'explosion de la Source a agit comme une sorte de " cure anti-corruption " globale dans toute la zone de bataille. Il me semble que nous sommes tous lavés de notre corruption...


Testa le beau gosse défend les innocents et défonce les pas gentils en #0000ff.
avatar
LysZoroark
Date d'inscription : 23/05/2016
Messages : 36
Points : 48
Niveau : 31
Féminin Âge : 23 ans
Classe : Prêtresse
Spécialisation 1 : Croyante Rang 3
Corruption : 0/60
Bonus : Éthérée, Maudite par Source.
Malédiction : [Partage] Lys ressent la douleur mentale et/ou physique de toute personne dans un rayon de trois mètres autour d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  Lun 28 Nov 2016 - 3:15

Un allègement léger se fit ressentir.
En levant les yeux, son regard trouva le Lucario qui s'était mis légèrement à l'écart.
Quoi ? Ne se sentait-il pas concerné ? Pourquoi...
Elle réalisa soudain... Il s'était juste éloigné d'elle ?
Alors que jusque là, elle avait eut un énorme sentiment de solitude face à ce qui était en train de lui arriver, elle compris que non, elle n'avait pas été seule.

Là, dans le cœur, il l'avait accompagnée, jusqu'au bout.
Elle ressenti un peu de reconnaissance envers le vétéran de se soucier de ce qu'elle vivait.

La voix de Skriff la sorti cependant de ce remerciement silencieux et elle tourna son regard vers le Mangriff.
Il ignorait la réponse ? En fait... L'on ne sait rien de ces Sources...
Elle resserra ses doigts sur sa main droite à sa dernière phrase.
Non, ils n'avaient donc toujours pas compris ? Cela n'avait rien à voir avec les malédictions.

Elle se contenta cependant de baisser les yeux, trop fatiguée pour protester d'une quelconque façon.
Elle entendit ensuite une voix connue intervenir. Elle regarda un peu le Magirêve. Cela ne l'étonna pas vraiment qu'il propose une telle idée, du peu qu'elle savait de lui. Un long projet se présentait donc. C'était ambitieux... Et peut être prématuré... Mais cela avait l'avantage que l'idée était posée.

A part cela, il n'y eu pas d'autre intervention.
Tous semblait trop préoccupés, ou simplement perdu... Et elle ressentait tout ce poids. Encore, et encore.
Elle avait l'impression qu'elle allait s'effondrer d'une seconde à l'autre, quand soudain, la porte s'ouvrit.

Et la prêtresse cligna des yeux, fixant la nouvelle arrivante d'un air surpris. Elle mis bien assez de temps à saisir réellement l'identité de cette personne, le Carapagos la réveillant par son intervention.
En temps normal, elle aurait sûrement exprimé à cet helmien le fait qu'il ne s'adressait pas à n'importe qui, et que c'était tout simplement naturel qu'elle propose cela, peu importe les circonstances.

Mais ses pensés tournaient autour de bien d'autres préoccupations.


" Mère Noémie ? " fit-elle d'une petite voix en se levant, d'un geste respectueux instinctif.

Que venait-elle faire là ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
Tout ce qu'elle venait de dire résonna dans la tête de Lys, les informations se traitant au ralenti.
Skriff avait parlé de trois autres maudits lors des événements d'il y a seize ans. Et elle même informa que deux devaient encore arrivés ?
Mais alors elle...
Lys secoua légèrement la tête, et en quelques pas rapide s'approcha pour poser les deux genoux à terre près de la Haute Prêtresse, baissant humblement le museau devant cette personne qu'elle tenait en haute estime.


" Pardonnez moi Mère. "

Elle sentit sa gorge se serrer, les dires du Lucario avant qu'ils ne passent lui revenant en tête.
"Comment réagiraient-ils, s'ils voyaient une Prêtresse maudite ? Pourraient-ils accepter de croire encore en la puissance d'Arceus ?"


" Je ne voulais porter en aucun cas préjudice à l'image de notre Créateur et Protecteur. Je... "

Elle avait le souffle court, les yeux rivés au sol. Pourquoi se justifiait-elle ? Surtout si sa déduction était juste... cela changeait tout...

" Il fallait que je le fasse. Je devais apporter Sa Lumière jusqu'à cette âme perdue. "

Elle serra plus encore sa main, la brûlure qui s'y faisait ressentir la gênant, lui rappelant la malédiction. Comment osais-t-elle se présenter ainsi, elle, une prêtresse sensé rester au mieux pure de toute corruption, devant Sa porte parole, Sa représentante parmi les êtres si banales qu'ils sont tous ?
Voilà, c'en était trop. Elle senti tout ce qu'elle avait essayé de retenir dans son cœur percer sa gorge et venir s'échapper de ses yeux qui s'humidifièrent, mais le liquide se dissimula rapidement dans son pelage.


" Je comprendrai que pour garder l'équilibre... et la pureté de Son lieu sain, vous préféreriez que je me tienne à l'écart à partir de ce jour.
Mais... Mais mon cœur est à Arceus, et il le restera quoi qu'il advienne, et je continuerai d’œuvrer pour Sa Lumière, tant que je le pourrai.
"



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]  

Éthérés, Arceus & Destinée [PV Testa, Aändrej, Aaroise, Lys, Meliynx, Moro et Mira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» tim arceus:mackogneur
» Prise en main de sa destinée!
» Arceus le légendaire infernal
» Elkäèl, l'histoire d'une destinée...
» Deux cauchemars pour une destinée croisée [Vik]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zyn's Helm :: Zone Médiane :: Falaises du Vent-